Plus de 5 % de la croissance « ne bénéficie pas » à la population dans 4 pays de l'Afrique de l'Ouest (Banque Mondiale)

  • Source: APA
  • Date: vend. 27 oct. 2017
  • Visites: 1451
  • Commentaires: 2
Plus de 5% de la croissance économique «ne bénéfice pas à l'ensemble de la population» au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire et au Togo, selon un rapport de la Banque mondiale (BM) sur les disparités spatiales du développement économique dans ces pays de la sous-région ouest-africaine, rendu public vendredi.

Plus de 5% de la croissance économique «ne bénéfice pas à l’ensemble de la population» au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Togo, selon un rapport de la Banque mondiale (BM) sur les disparités spatiales du développement économique dans ces pays de la sous-région ouest-africaine, rendu public vendredi.

Dans ce rapport intitulé Géographie du bien-être au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Togo, la Banque mondiale indique que « la forte croissance économique enregistrée dans la sous-région, plus de 5 % par an, ne bénéficie pas à l’ensemble de la population ». 

Les données de ce rapport sont issues d’une analyse de quatre enquêtes récentes sur la consommation des ménages. Les auteurs constatent « d’importantes disparités à l’intérieur des quatre pays étudiés », mentionne le rapport.

« Les importantes disparités que révèle ce nouveau rapport dans les quatre pays que nous couvrons nous permettent de mieux comprendre la situation et d’entrevoir les perspectives pour des actions mieux ciblées afin de lutter plus efficacement contre la pauvreté et de favoriser une croissance plus inclusive », souligne Pierre Laporte, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Togo.

L’Afrique de l’Ouest connaît la plus forte croissance du continent, cependant près de la moitié de la population des pays étudiés, soit plus de 25 millions de personnes, est pauvre et vit avec moins de 1,90 dollars (1.072 Fcfa) par jour en parité de pouvoir d’achat en 2011.

Les enquêteurs lient cette contradiction aux disparités spatiales découlant du développement économique de ces quatre pays. Ils notent qu’à mesure qu’un pays se développe, ses activités économiques se concentrent dans les régions dotées de conditions agricoles et environnementales plus favorables.

Le nord est moins bien doté que le Sud dans les pays côtiers tels que le Bénin, la Côte d’Ivoire et le Togo. Ce qui entraîne « une plus forte densité démographique dans ces régions dynamiques, aux dépens des autres régions », poursuit le texte.

Ces inégalités persistantes entre régions pauvres et riches peuvent être une source potentielle de tensions, et affecter à terme la croissance économique du pays ainsi que sa stabilité politique, fait observer la Banque mondiale qui invite les pouvoirs publics à élaborer des politiques de développement et des interventions adaptées.

L (...)

Lire la suite sur APA



Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook