Attaque de l'Ecole de police / L'objectif des assaillants : prendre le pouvoir

  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 07 sept. 2017
  • Visites: 643
  • Commentaires: 0
Les assaillants qui ont attaqué l'École de police, dans la nuit du 19 au 20 juillet 2017, avaient pour objectif de renverser le régime Ouattara. En clair, ils entendaient faire un coup d'Etat.

C'est du moins ce que révèlent les premiers résultats de l'enquête diligentée après cette audacieuse attaque. Selon Jeune Afrique (J.A), qui rapporte l'information dans sa toute dernière édition de cette semaine, les enquêteurs ont commencé à faire parler les documents saisis lors de l'arrestation de l'un des auteurs du coup. Il s'agit, en l'occurrence, d'une ébauche de gouvernement formé par les assaillants avec pour mission de diriger le pays, une fois le régime renversé. Ce gouvernement devait être chapeauté par une instance dénommée Conseil national pour la souveraineté et la dignité de la Côte d'Ivoire (Cnsd-Ci).

 

A relire: Attaque de l'école de police/ 5 militaires "assaillants" radiés

Une dénomination qui n'est pas sans rappeler le Comité national de salut public (Cnsp), mis sur pied par la bande à Robert Guéi, au lendemain du coup d'Etat du 24 décembre 1999. Voilà qui conforte la thèse du coup d'Etat. D'ailleurs, rapporte toujours l'hebdomadaire panafricain, les assaillants prévoyaient de faire lire un discours annonçant la prise du pouvoir, une fois le coup réussi. Exactement comme l'a fait le général Robert Guéi dès que le chef de l'Etat d'alors, Henri Konan Bédié, a été chassé du pouvoir par les "jeunes gens". Comme du temps de l'ex-Cnsp, le discours que prévoyaient de lire les assaillants, devait prononcer la suspension de l'actuelle Constitution, du gouv (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Offres d'emploi du jour