Appel de Daoukro / Joël N'guessan au PDCI : ''Ouattara n'a pas forcé la main à Bédié...''
''Des cadres du Pdci occupent des hauts et stratégiques postes...''

  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 18 août 2017
  • Visites: 1400
  • Commentaires: 0
Dans cette déclaration publiée sur Internet, le porte-parole du Rdr, Joël N'guessan, répond aux commentaires suscités par des passages du message à la nation d'Alassane Ouattara, du 6 août 2017.

Le Président Alassane Ouattara, lors de sa récente adresse à la nation ivoirienne, à la veille de la commémoration du 57ème Anniversaire de notre pays, a dit, entre autres ceci :
« La prochaine élection présidentielle prévue par la Constitution, est dans plus de trois ans, et elle mobilise déjà beaucoup d’énergie. De tels comportements attisent les tensions au sein de l’alliance au pouvoir, alors que nous devons nous concentrer sur la mise en œuvre de notre programme commun, approuvé massivement par nos compatriotes. En tant que responsables politiques, nous n’avons pas le droit de rajouter des moments de doute aux difficultés que nos populations ont vécues depuis le début de cette année.

Nos populations ne méritent pas ce débat au sein de la coalition au pouvoir ; elles ne le comprennent pas. Nous devons rester unis dans l’intérêt de notre pays. La satisfaction des besoins de nos concitoyens doit, pour l’heure, être notre seule préoccupation. En ce qui me concerne, c’est le seul objectif auquel j’ai l’intention de consacrer toute mon énergie jusqu’au dernier jour de mon mandat. C’est le message que je partage régulièrement avec les membres du Gouvernement et tous mes interlocuteurs. C’est le message que je veux partager avec toute la classe politique et les hauts responsables de la Nation.
Je veux dire aux uns et aux autres que pour la prochaine élection présidentielle, tous pourront se porter candidat, selon les dispositions de notre loi fondamentale qui garantit des élections démocratiques et transparentes. »
Malgré ce message clair et précis qui ne souffre d’aucune interprétation autre que ce qui a été dit, il se trouve des personnes, dans la classe politique ivoirienne, pour faire des circonvolutions intellectuelles à propos de la déclaration du Président Alassane Ouattara, et surtout à propos du concept d’alternance.

Nous sommes en démocratie, et il nous est interdit d’interdire à qui que ce soit de se prononcer librement sur ce débat qui ne s’arrête plus concernant l’alternance. Cependant, sur cette question, une chose est de donner son opinion, et l’autre est de chercher à prêter des intentions au Président Alassane Ouattara.

Si l’on prétend un tant soit peu être démocrate, il n’est pas indiqué de refuser que tous ceux qui ont des ambitions pour la Côte d’Ivoire puissent être candidats en 2020. C’est leur droit. On ne peut pas, sous le prétexte d’un appel de Daoukro au contenu diversement interprété, selon les circonstances et selon les publics, fouler au pied les principes sacro saints de la démocratie.
Nous en voulons pour preuves que le Président Alassane Ouattara n’a pas forcé la main, ni au Président Bédié ni au Pdci. C’est librement que le Président Bédié, conscient de l’excellent travail accompli par le Président Alassane Ouattara en 5 ans, et surtout soucieux de voir la Côte d’Ivoire consolider ses acquis, qu’il a pris la décision de lancer l’appel de Daoukro. Nous faisons remarquer que l’appel lancé par le Président Bédié a été officiellement accepté par les Instances de son parti, le Pdci-Rda.

Ces Instances ont entériné son désir de voir le Pdci ne pas présenter de candidats à l’élection présidentielle de 2015. Malgré cela, il s’e (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook