Cherté de la vie : Le prix du gaz butane a grimpé

  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 14 août 2017
  • Visites: 1391
  • Commentaires: 1
Depuis près de deux semaines, les prix du gaz butane connaissent une hausse au niveau de certains magasins de détaillants.

La bouteille de 6 Kg, communément appelée Faitou, dont le prix homologué est de 2 000 Fcfa, est actuellement vendue entre 2 500 Fcfa et 3 000 Fcfa. Quant à la B12, dont le prix est fixé à 5 200 fcfa, elle se négocie maintenant entre 5 500 Fcfa et 6 000 Fcfa, selon le bon vouloir du revendeur. Notre équipe de reportage a fait ce constat hier jeudi 10 août 2017. En effet, les prix les plus élevés ont été constatés dans la commune de Marcory, où les bouteilles de 6 Kg sont vendues à 3 000 Fcfa dans certains magasins. «C'est en fin de semaine dernière que j'ai pris ma bouteille. Habituellement, je l'achetais à 2 500 Fcfa. Mais ce jour-là, je l'ai eu à 3 000 Fcfa. J'étais dans le besoin, donc je n'ai pas eu d'autres choix que prendre la bouteille à ce prix», a dénoncé Dipro Jocelyne, ménagère résidant à Marcory-Konankro.

Dans la commune de Cocody, précisément à la Riviéra II, les ménagères ne sont pas épargnées par cette hausse du prix du butane. Si la B6 se vend à 2 500 Fcfa, le prix de B12, par contre, culmine à 6 000 Fcfa, alors que trois semaines auparavant, elle coûtait 5 500 Fcfa. Le constat est le même dans quelques magasins de détaillants à Koumassi et Abobo. «Cela fait plus d'une semaine que je défile chez la revendeuse du quartier pour me procurer le gaz. Elle me fait savoir qu'elle n'a pas encore eu de livraison et que les camions qui arrivent récupèrent les bouteilles vides, sans les remplacer par des bouteilles pleines», s'est plaint Irma Lidé, domiciliée à Cocody-Angré.

Pour justifier cette augmentation des prix, les commerçants brandissent ''une pénurie'' dont ils disent ignorer eux-mêmes les raisons. A les en croire, depuis près d'un mois, les commandes leur parviennent moins régulièrement. «Et même lorsque je reçois des bouteilles, c'est en deçà de la commande que je fais. En plus, il y a 100 Fcfa ou 150 Fcfa qui s'ajoutent sur le prix de l'unité», a tenté d'expliquer M. A., revendeuse au petit marché de Marcory.

A relire: Commercialisation du gaz butane/ L'affichage des prix désormais exigé

Cette situation préoccupe au plus haut niveau le ministère en charge du Commerce. Pour comprendre le phénomène afin de l'adresser avec efficacité, la Direction générale du commerce intérieur a diligenté une mission sur le terrain depuis le mardi 08 août 2017. «Dans le cadre de la surveillance du marché, nous avons des r (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Offres d'emploi du jour