Jeux de la Francophonie : Une bousculade fait plusieurs victimes au Stade Houphouët Boigny
Des chaussures des footballeurs ivoiriens volées par des spectateurs


De nombreux spectateurs ont envahi la pelouse du Stade Félix Houphouet Boigny avant le coup d'envoi de la finale Côte d'Ivoire-Maroc
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 31 juil. 2017
  • Visites: 2267
  • Commentaires: 2
La finale du tournoi de football des 8èmes Jeux de la Francophonie remportée (7-6) par le Maroc aux tirs au but face à la Côte d'Ivoire a été marquée par une bousculade qui a fait plusieurs victimes, le dimanche 30 juillet 2017, au Stade Houphouët Boigny.

Envahissement de la pelouse du Stade Houphouët Boigny par des spectateurs. Plusieurs blessés dont certains cas graves. La chaussure d’un footballeur ivoirien volée puis retrouvée plus tard. Du gaz lacrymogène dans l’enceinte du stade. Un spectacle désolant avant le vrai spectacle offert par les deux finalistes, le dimanche 30 juillet 2017.

En effet, la finale du tournoi de football des 8èmes Jeux de la Francophonie entre la Côte d’Ivoire et le Maroc qui a vu la victoire (7-6) des Lionceaux de l’Atlas aux tirs au but face aux Eléphanteaux a été émaillée d’incidents. Juste avant le coup d’envoi, il y a eu un envahissement de la pelouse du Stade Houphouët Boigny par des spectateurs suite à la propagation du gaz lacrymogène dans les tribunes.

Lire aussi cet article : Le Maroc assomme la RDC et retrouve la Côte d'Ivoire en finale

En fait, l’entrée au stade étant gratuite, les Ivoiriens sont sortis massivement pour aller pousser leurs favoris à la victoire. Avant le coup d’envoi, le Stade Houphouët Boigny avait déjà fait son plein. Aux alentours du stade, le public faisait pratiquement le double des spectateurs présents dans les tribunes. Et tout ce monde voulait coûte que coûte accéder au stade.

Pour une question de sécurité, les forces de l’ordre font fermer les entrées. A l’entrée principale où nous étions postés avec certains confrères, une autorité marocaine à bord de son véhicule était noyée dans la foule. Peu de temps après, le président de la Fédération ivoirienne de football (Fif), Augustin Sidy Diallo, est arrivé accompagné d’Eric Tiacoh. Ils sont suivis par l’ancien président de l’Olympique de Marseille, Pape Diouf, à bord d’un véhicule. Tout le monde veut accéder au Stade Houphouët Boigny et l’ouverture du portail de l’entrée principale aurait été une brèche profitable à la marée humaine.

Pape Diouf a tenté de rebrousser chemin, mais le président de la Fif l’en a dissuadé. Finalement, il a rejoint Sidy Diallo toujours bloqué devant le portail. Devant l’impasse, les forces de l’ordre ont d’abord demandé aux nombreux supporters de reculer pour laisser passer les autorités, les journalistes et les détenteurs de badge des (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook