Politique nationale / KKB : « Pourquoi je retourne à La Haye »


(Photo d'archives)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 29 juin 2017
  • Visites: 2015
  • Commentaires: 0
L'ancien candidat à l'élection présidentielle de 2015, Konan Kouadio Bertin dit ''KKB'', a annoncé, lundi 19 juin 2017, son retour au sein du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci-Rda) pour ''prendre'' sa place.

Invité le lundi 26 juin 2017, de la rubrique ''Instant vérité'', animée par la journaliste Gabrielle Zani, dans l’émission ''Matin bonheur'' sur la première chaîne de la télévision ivoirienne, l'ex-député de Port-Bouët n'a pas encore renoncé à son intention de briguer la magistrature suprême en Côte d'Ivoire. En tout cas, si les circonstances à l'intérieur de sa famille politique ne lui en laissent pas le choix. KKB a invité ses ''aînés'' à ne pas faire les mêmes erreurs quand 2015. Etant un ''soldat'', il avertit qu'il ne se laissera pas faire. Pour lui, en 2020, le Pdci-Rda devrait avoir «un candidat peu importe qui ça sera». «Je serai candidat en 2020 si les autres refusent d'y aller. S'ils répètent ce qu'ils ont fait en 2015, c'est clair que je vais y aller. Mais, si en 2020, ils se trouvent des militants plus talentueux, plus compétents qui sont décidés à présenter le Pdci-Rda pour qu'il ne meurt pas, je m'alignerai», a expliqué KKB, précisant qu'il croît en l'alliance Rhdp «si et seulement si les textes sont respectés».Poursuivant, il est revenu sur sa réintégration au Pdci-Rda. «Je viens reprendre service puisque je n'ai jamais quitté le Pdci-Rda. Il est toujours bon pour les enfants d'une même famille de se retrouver. Je reviens pour participer à la construction de l'unité du parti, pour donner sa force d'antan afin que je m'assure moi-même», a déclaré KKB à la télévision nationale.

Au nombre des raisons de ce retour de KKB au Pdci, figurent les « résolutions claires, rien d’autres que ce que j’ai toujours revendiqué » à l’issue du séminaire de Bingerville, en avril dernier. Il y a également, poursuit l'invité, de la candidature d’un cadre du parti en 2020, la recomposition de la Commission électorale indépendante (Cei) et la révision du découpage électoral, réclamées par le séminaire de Bingerville et entérinés par le président Henri Konan Bédié. L’ancien président des jeunes du Pdci-Rda, désormais sans aucun mandat, a assuré se battre pour des idées et non des ambitions personnelles. «Je n'ai jamais échoué. Je me bats pour des idées et mes idées ont triomphé au sein du Pdci-Rda. J'ai été largement réhabilité. Tout le monde reconnaît que KKB avait entièrement raison. (...) Je sais ce que je fais. Je sais où je vais. Je suis le gardien du temp (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook