La Côte d'Ivoire, un meilleur exemple de pénétration d'internet en Afrique, selon Bruno Koné


(Photo d'archives)
  • Source: AIP
  • Date: mar. 20 juin 2017
  • Visites: 1048
  • Commentaires: 0

La Côte d’Ivoire est « le meilleur exemple en Afrique de pénétration d’internet » avec un taux de 110 à 115%, suite aux réformes initiées depuis 2011, a révélé lundi le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné.

Invité de la 5ème tribune du magazine d’informations économiques Twins dit « Twins time », une plateforme organisée par le Secrétariat exécutif du Comité de concertation Etat-secteur privé, le ministre Bruno Koné qui se prononçait sur le thème de « la place de l’économie numérique dans une économie numérique », a indiqué que la position de la Côte d’Ivoire au classement africain et mondial des utilisateurs d’internet fait partie des meilleures progressions au monde.

La Côte d’Ivoire, en se classant au 14ème rang africain et 132ème mondial après avoir gagné 32 places, a une couverture nationale satisfaisante, a-t-il étayé ses propos.

Le pays compte aujourd’hui plus de 26 millions d’utilisateurs de services internet, des techniques d’information et de communication (TIC) contre 16 millions fin 2011. Trois millions d’ivoiriens sont abonnés à Facebook et 300 000 à 400 000 à Tweeter.

Le mobile money est couramment utilisé par quelque huit millions d’usagers pour un volume quotidien de plus 17 milliards de francs CFA de transactions diverses. Le secteur a enregistré l’explosion de nouveaux métiers tandis qu’il consolide la démocratie par la liberté d’expression sur les réseaux sociaux avec toutefois la nécessité qu’elle se fasse avec le bon ton et dans un esprit constructif.

En somme, le secteur a créé 200 000 emplois directs et indirects, la téléphonie mobile et internet contribue de 7 à 8% au PIB, en créant de la richesse pour l’amélioration des conditions de vie des populations, a-t-il soutenu.

Ces performances sont le fruit « d’un travail cohérent, avant-gardiste, sérieux mené par l’ensemble de l’écosystème », a expliqué Bruno Koné qui a assuré que le gouvernement est attentif à ce qui se fait ailleurs pour améliorer la qualité des services qui connaissent, selon lui, une baisse constante des coûts.

A travers cette 5ème édition de la tribune d’échange Twins time, la secrétaire exécutive du CCESP a fait entendre la voix de tous les opérateurs du secteur lors du débat qui a suivi les propos liminaires du ministre Bruno Koné.

(AIP)

aaa/kp




Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook