Examens scolaires de la formation professionnelle 2017 : 16073 candidats débutent les écrits le 27 juin prochain

  • Source: Le Quotidien d'Abidjan
  • Date: sam. 17 juin 2017
  • Visites: 981
  • Commentaires: 0

Mme Kandia Camara et M. Touré Mamadou, respectivement ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle et secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, ont pris part le vendredi 16 juin 2017 au lycée technique d’Abidjan Cocody, à la cérémonie de lancement des examens scolaires de la formation professionnelle session 2017.

Ils sont 16.073 candidats, dont 7807 filles et 8266 garçons, qui vont composer du 27 au 30 juin 2017 dans 44 centres d’écrit et 84 centres de travaux pratiques (TP) sur tout le territoire national. C’est Dr Yao Kouassi, directeur de la Direction des examens, des concours, de l’orientation et des bourses (DECOB) qui a donné cette information, lors de son allocution. Il a rappelé que les candidats ont déjà composé pour les épreuves orales et pratiques. La proclamation des résultats est prévue pour le 15 juillet après une période réservée au traitement des réclamations. 

Touré Mamadou, pour sa part, a insisté sur l’importance de l’organisation d’examens réussis pour tout système éducatif. Selon lui, les examens constituent non seulement un moyen d’évaluer les candidats, mais ils sont aussi le moment de jauger les enseignants. « Si, l’on ne voit que le travail des candidats, n’oublions pas que ce sont les enseignants qui ont délivré les cours et que la manière de le faire est importante. De même que tous ceux qui gravitent autour de l’école sont aussi jugés, le jour de la composition », a indiqué le secrétaire d’Etat. Touré Mamadou a souligné que ces épreuves doivent représenter une vitrine de leur système d’enseignement. Concernant les chiffres pour cette session 2017, il a indiqué une baisse du nombre de candidats par rapport à 2016. En effet, la session 2017 a enregistré 16.073 candidats contre 19.023 en 2016. Une diminution du nombre de candidats qui selon lui, s’explique par la diminution du nombre de candidats pour les CAP (Certificat d’aptitude professionnelle) et les BEP (Brevet d’étude professionnelle). 

Touré Mamadou a expliqué la baisse de candidats dans ces deux secteurs à cause de la baisse concernant l’âge requis et aussi du fait que le diplôme du BEP ne soit plus reconnu par les experts comptables. 
Toutefois, il a assuré que des reformes ont été entreprises pour l’attractivité de ces secteurs dans les semaines et mois à venir. Pour finir, il a prodigué un certain nombre de conseils. Aux candidats, il leur a demandé de rester sereins. « N’écoutez pas les vendeurs d’illusions qui peuvent vous faire miroiter un engagement sans efforts. Ils risquent d’hypothéquer votre avenir », a-t-il mis en garde. Quant aux acteurs du système, il les a exhortés à un engagement sans faille pour la réussite des épreuves.

La ministre Kandia Camara a salué toux ceux qui ont permis de se retrouver à cette dernière étape avec l’organisation prochaine des examens scolaires de la formation professionnelle. Elle a assuré que cet ordre d’enseignement est devenu important pour l’Etat, dans la mesure, où il constitue un formidable appui pour les entreprises en quête de personnels qualifiés et prêts à l’emploi. C’est pourquoi, elle a encouragé tous les jeunes qui veulent s’inscrire dans la filière de la formation professionnelle.

G. Olivier




Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook