FPI / La fête de la liberté célébrée effectivement à Akouré : Affi dénonce une duplicité du pouvoir


(Photo d'archives)
  • Source: L'Intelligent d'Abidjan
  • Date: lun. 01 mai 2017
  • Visites: 2655
  • Commentaires: 7
CI-DESSOUS UNE DÉCLARATION DU FPI RELATIVE À LA FÊTE DE LA LIBERTÉ ORGANISÉE À AKOURÉ PAR LES DISSIDENTS QUI CONTESTENT LA LÉGITIMITÉ DU PRÉSIDENT LÉGAL DU PARTI PASCAL AFFI N'GUESSAN QUI ACCUSE AUSSI BIEN LE POUVOIR QUE SANGARÉ.

Les 29 et 30 avril 2017, des dissidents du FPI, menés par Abou Drahamane Sangaré, ont organisé une manifestation à Akouré qu’ils ont qualifiée de « fête de la liberté ».

La Direction du FPI avait saisi les autorités administratives pour dénoncer cette initiative, les organisateurs n’ayant aucune qualité pour célébrer une fête de la liberté statutaire du FPI.

Convaincu par la pertinence de nos arguments, le Préfet du département d’Alepé à pris un arrêté en vue de suspendre l’organisation de cette fête. Des éléments des forces de l’ordre, dont certains sont partis d’Abidjan, ont même été déployés sur les lieux de la manifestation pour mettre à exécution cette décision préfectorale.

Alors que le fpi saluait cette décision de faire respecter la légalité et l’autorité de l’Etat, un appel venu du sommet de l’Etat a ordonné aux autorités administratives locales de lever la mesure de suspension et de permettre l’organisation de cette manifestation. Ce volte-face et cette duplicité du gouvernement traduisent sa volonté manifeste d’instrumentaliser les dissidents du FPI pour fragiliser le Parti.

Les moyens colossaux déployés pour l’organisation de cette manifestation à Akouré indiquent que les organisateurs ont bénéficié d’importants soutiens financiers et logistiques du pouvoir.

Après le PIT, l’USD, le MFA et la NACIP, le régime a décidé de s’attaquer ouvertement au Front Populaire Ivoirien (FPI) qui représente, à l’heure actuelle, la seule force politique qui incarne une opposition politique forte, capable de réaliser une alternance en 2020.

Le FPI condamne la duplicité du gouvernement et tient pour responsable M. Allassane Ouattara et son régime pour les troubles et le désordre que cette logique d’anéantissement de l’opposition pourrait entraîner,

Le FPI constate que cette prétendue « fête de la liberté » que les dissidents du FPI se sont obstinés à organiser, avec la complicité du pouvoir, est plutôt une fête de la division et ne vise en définitive que la dislocation du fpi,

Le FPI Interpelle M. Sangaré et lui fait remarquer que son entêtement à demeurer dans la défiance et à agir dans l’illégalité ne le sont ni au profit du FPI ni au bénéfice du Pdt Gbagbo, mais au contraire contribuent à agrandir la fracture au sein du Parti. M. Sangaré assumera la pleine responsabilité de la division du FPI, instrument politique, qui, fort et uni, pourrait œuvrer plus efficacement à la libération du Pdt Gbagbo et à la reconquête du pouvoir,

Le FPI appelle les militants et les militantes à la retenue et à la vigilance et leur demande de rester à l’écoute des mots d’ordre du Parti.

Fait à Abidjan le 30 avril 2017

Pour le FPI, la Secretaire Générale et porte-parole,

Agnès Monnet




Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Offres d'emploi du jour