Manque d'enseignants dans les universités et grandes écoles publiques : Bakayoko Ly Ramata accuse les doyens des UFR

  • Source: Le Quotidien d’Abidjan
  • Date: sam. 29 avr. 2017
  • Visites: 2840
  • Commentaires: 0

Afin d’exiger leur recrutement dans les universités et grandes écoles publiques, le collectif des docteurs non recrutés conduit par Dr Zon a eu une rencontre avec le cabinet de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le professeur Bakayoko Ly Ramata le 25 avril dernier.

Dr Zon et ses camarades ont été reçus par la directrice de cabinet adjoint, le directeur des ressources humaines et la directrice de la communication du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Après les civilités d’usage, Dr Zon et ses camarades ont exposé leur préocupation qui dure depuis deux ans. Le directeur des ressources humaines Diakité Dembala a fait savoir à ses hôtes que le problème ne situe pas au niveau du ministère mais plutôt du côté des doyens des unités de formation et de recherche (UFR). « Nous vous comprenons chers docteurs mais nous ne pouvons pas satisfaire à vos revendications tant que nous n’avons pas le point, des états des doyens des UFR bien que nous ayons connaissance des heures supplémentaires qui sont exorbitantes. Nous ne pouvons pas organiser de recrutement de docteurs pour rien, nous ne pouvons pas recruter des gens qui ne travailleront pas. On attend donc le point exact des doyens des UFR avant de lancer un recrutement » s’est-il justifié. Le collectif des docteurs non recrutés de Côte d’Ivoire, après cette entrevue dit n’avoir pas apprécié le comportement à leur endroit de la collaboratrice de la ministre Bakayoko Ly Ramata. Pour rappel, il faut savoir que seulement quatre (4) doyens de facultés sur les treize ont déjà déposé l’état de leur effectif au ministère de l’Enseignement supérieur. Ministère et doyen gagneraient à accorder leurs violons pour mettre fin à la désastreuse situation que traversent ces docteurs ivoiriens restés sur le carreau, quand on sait que nos universités et grandes écoles ont un manque criard d’enseignants.

Elvis Gouza




Educarriere sur Facebook