Plusieurs conventions et un prêt souverain accordés par la France pour l'accès à l'électricité et l'eau potable en Côte d'Ivoire

  • Source: AIP
  • Date: vend. 14 avr. 2017
  • Visites: 837
  • Commentaires: 0

Plusieurs conventions et un prêt souverain ont été accordés par la France à la Côte d’Ivoire pour l’accès à l’électricité, la production d’électricité renouvelable, le financement de Contrat de désendettement et de développement (C2D), ainsi que le financement du programme d’alimentation en eau potable de la zone Gagnoa et Sinfra et des travaux prioritaires d’assainissement et de drainage d’Abidjan.

La convention de prêt a été signée vendredi, entre le ministre français de l’Economie, Michel Sapin et le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly.

Le programme pour l’accès à l’électricité et de la production d’électricité renouvelable porte sur un montant global de 101 milliards FCFA. Une deuxième convention de subvention d’un montant de 15,7 milliards FCFA délégués par l’Union Européenne à l’AFD dans le cadre du programme Energos II, sera signée ultérieurement.

Le programme, d’une durée de cinq ans, comprend quatre composantes. La réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Buyo, l’extension des réseaux de distribution dans 12 chefs-lieux de régions, l’électrification de 350 villages dans le cadre du programme nationale d’électrification rurale (PRONER) et la réalisation de 130.000 branchements sociaux dans le cadre du Programme électrification pour tous (PEPT).

Le prêt accordé prend également en compte le programme ‘’Eau et assainissement’’ qui est le 3ème projet du secteur financé dans le cadre du C2D, faisant suite aux financements d’urgences d’Abidjan et du District des Montagnes à la construction de la station de traitement de Songon et au renforcement des réseaux d’Abidjan.

Ce programme, d’un montant de 40 milliards FCFA, financé sur le C2D est divisé à parts égales entre le secteur de l’assainissement et de l’eau potable. La composante « Eau potable » vise l’alimentation de la région de Gagnoa et Sinfra avec de l’eau prélevée du fleuve du Bandama au bénéfice de 367.000 personnes. Le C2D finance en particulier les réseaux de distribution dans neuf centres secondaires répartis sur l’axe Zambakro-Sinfra-Gagnoa.

Le composant « Eau et assainissement » consiste en la réhabilitation des infrastructures d’assainissement d’Abidjan qui bénéficiera à 300.000 personnes. Ce programme de travaux prioritaires a été identifié dans le cadre de l’élaboration du schéma directeur d’assainissement et drainage, aussi financé sur le C2D.

Après la signature, le ministre français a salué le retour de la stabilité économique en Côte d’Ivoire. Il s’est réjoui de la reprise des prêts souverains qui étaient suspendus depuis plusieurs années.

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a salué les bonnes relations entre la France et la Côte d’Ivoire. « Je suis très heureux pour le reprise des prêts souverain entre la Côte d’Ivoire et la France », a-t-il dit.

bs/kkf/cmas




Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents