Après l'attaque de la Brigade d'Hiré : Des gendarmes menacés de mort
Ce que préparent des émeutiers

  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 12 avr. 2017
  • Visites: 932
  • Commentaires: 0
Cinq jours après la violente attaque de la Brigade de gendarmerie d'Hiré suivie d'incendie de domicile, le jeudi 6 avril 2017, la tension est loin de baisser.

Des informations récurrentes sur place font état de ce que les émeutiers, dont une bonne partie composée d’orpailleurs, « effectuent » leurs propres patrouilles en dehors des éléments des escadrons (1/6) de Yamoussoukro et d’Agban (1/1). Leur objectif, selon eux, est de rappeler clairement aux hommes de la maréchaussée en fonction à Hiré qu’« ils doivent partir avec les autres gendarmes venus les secourir. Sinon après leur départ, nous allons reprendre les manifestations là où les avons laissées ». Ils ne font aucun mystère autour d’un projet funeste. Selon des émeutiers du jeudi, une fois les renforts partis, les manifestations contre les gendarmes devront reprendre afin d’obtenir leur départ définitif.

Sur le sujet: Situation sécuritaire à Hiré/ Des domiciles de gendarmes attaqués et brûlés. Situation sécuritaire à Hiré/ Des domiciles de gendarmes attaqués et brûlés.

Avec cette fois-ci la Brigade en point de mire et le pillage des autres domiciles. D’ailleurs, plusieurs gendarmes ayant trouvé refuge au sein de la Brigade sont pointés du doigt par ces personnes qui leur déclarent clairement la guerre. Ces menaces sont confirm&e (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook