Commune d'Abobo : Ce qu'il faut craindre sur l'axe réhabilité Samaké-Mairie

  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 08 avr. 2017
  • Visites: 2158
  • Commentaires: 1
Elle n'est pas encore ouverte à la circulation, mais déjà des voix s'élèvent pour attirer l'attention des autorités sur les dangers auxquels s'exposent automobilistes et piétons si l'axe réhabilité reliant le quartier Samaké (rond-point) à la mairie d'Abobo venait à être livré dans sa configuration actuelle.

En effet, ce tronçon, réalisé en 2x2 voies, pose un problème de sécurité routière : «Il n'est pas prévu de terre-plein central dans la réalisation de cet ouvrage. Pourtant, ça devrait l'être. Cela y va de la sécurité, non seulement des automobilistes, mais également des piétons. Si des profanes s'inquiètent de la situation, imaginez ce que nous pouvons penser, nous, en tant que professionnels», s'inquiète un technicien en charge de l'exécution des travaux, que nous avons rencontré, hier mardi 4 avril 2017, sur le site.

Pour lui, l'absence de terre-plein sur ce tronçon, alors que cet axe routier est très pratiqué, donnera lieu à beaucoup d'accidents de la circulation. «Ici à Abobo, les automobilistes, en particulier les chauffeurs de ''gbaka'' (minicar, ndlr), sont très indisciplinés. Ils roulent tellement mal que si nous ne modifions pas l'ouvrage, nous serons responsables du cafouillage qui va se créer ici», prévient notre interlocuteur. Puis de confier ceci : «Nous avons soulevé cette question, mais pour l'instant, elle ne semble pas être une préoccupation majeure. Mais, il n'empêche que nous continuons d'en parler. Et nous espérons que nos responsables vont se raviser et que cette erreur sera corrigée avant la livraison de l'ouvrage».

A lire aussi: Des travaux d'un coût de plus de 11 milliards de F Cfa inaugurés à Abobo

Il propose toutefois, à défaut de terre-plein, que les deux voies (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook