Un calme précaire après des affrontements intercommunautaires à Azaguié


Commerces d'Azaguié incendiés
  • Source: AIP
  • Date: mer. 15 mars 2017
  • Visites: 646
  • Commentaires: 0

Un calme précaire est constaté mardi à Azaguié, à une trentaine de km d’Agboville, suite à des affrontements intercommunautaires, la veille, qui ont fait un mort et des blessés dont le député Ekissi Alain.

Une présence remarquée des militaires et de la police assurant la sécurité des lieux se faisait sentir dans la ville, notamment au niveau du marché où des traces des affrontements étaient encore perceptibles avec des étales renversées et des commerces incendiés.

S’agissant des faits, le chef d’Azaguié Ahoua, Ako Homère, rencontré brièvement à domicile, a indiqué que le conflit entre les communautés Abbaey et Malinké couvait depuis janvier, suite à une bagarre dans un maquis entre des jeunes pour une affaire de femme.

Après cela, les incidents, au dire du chef et de ses proches, se sont répétés, provoquant même un mort  du côté des autochtones. Puis, les palabres se sont transportées au niveau du corridor d’Azaguié Ahoua entre les femmes des deux communautés, avec l’implication des enfants en conflit avec la loi qui auraient agressé un jeune tenancier d’un restaurant au corridor.

Cette situation va, dit-on, mettre de l’huile sur le feu et susciter la colère de la jeunesse Abbey qui a demandé le départ des allogènes avec la cessation de toute activité de commerce de cette communauté au corridor.

Mais pour que la réconciliation et la cohésion reviennent entre les deux communautés se regardant désormais en chien de faïence, la chefferie traditionnelle, le maire et le sous-préfet ont de commun accord décidé de réinstaller tout le monde au corridor, pour exercer les activités commerciales comme par le passé.




Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents