La mort d'un étudiant suscite la colère de ses camarades à Bouaké


Les étudiants sur la voie principales au quartier Ahougnansou, en mouvement vers la préfecture
  • Source: AIP
  • Date: mer. 08 mars 2017
  • Visites: 1782
  • Commentaires: 0

Bouaké, 8 mars (AIP) - Des étudiants de l’Université Alassane Ouattara et des grandes écoles ont manifesté, mercredi, à Bouaké, pour protester contre la mort de leur camarade Akessi Daniel, inscrit en 3e année de Brevet de technicien supérieur (BTS) en comptabilité, qui a perdu la vie, mardi, suite à son agression par individus non encore identifiés.

Conduits par le Comité des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (CEECI), les manifestants ayant arrêté les cours, ont convergé du centre-ville et de l’université vers les locaux provisoires de la préfecture, paralysant les voies pendant quelques heures.

Ils disent vouloir crier leur ras-le-bol face aux agressions récurrentes similaires à celle qui a coûté la vie à leur camarade Akessé Daniel. En effet, ce dernier a été agressé sur le chemin de l’école au quartier Ahougnansou, entre 13H00 et 14H00, par des individus armés d’armes blanches qui l’ont dépouillé de tout y compris son téléphone portable, après l’avoir rué de coups.

Au sortie de la rencontre qu’ils ont eue avec le préfet de la région de Gbêke, préfet du département, de Bouaké, Aka Konin, le président national du CEECI, Koné Karamoko et les membres de son bureau ont convaincu leurs camarades à quitter les rues et à reprendre les cours jeudi, en leur promettant l’ouverture d’une enquête visant à punir les criminelles, la prise en charge des obsèques de l’étudiant tué par l’Etat et la mise en place de nouvelles dispositions pour renforcer la sécurité dans la ville.

(AIP)

nbf/fmo




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour