La FESCI annonce avoir obtenu la libération des étudiants incarcérés

  • Source: AIP
  • Date: mer. 01 mars 2017
  • Visites: 1128
  • Commentaires: 3

La fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) a suspendu mardi, des marches dites de « protestation pacifique», après plusieurs « acquis » notamment la libération de dix élèves emprisonnés depuis plus de deux semaines.

« Pour donner une chance aux négociations quant à la suite des revendications, nous suspendons la marche et demandons à tous nos camarades de regagner les amphis et salles de classes », a lancé mardi, le secrétaire général de la FESCI, Fulgence Assi, lors d’une conférence de presse.

Le premier responsable de la FESCI a souligné que cette suspension des marches éclatées, est la conséquence d'une rencontre entre le secrétariat d’Etat chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle et le bureau exécutif national de son organisation. Bien que certains points de la plateforme revendicative soient encore en examen, «des acquis ont été obtenus» à l'issue de la rencontre lundi soir avec les autorités gouvernementales », a-t-il précisé.

Au nombre de ces acquis, M. Assi a énuméré, la libération des dix élèves et étudiants détenus respectivement à la prison civile de Toumodi et à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), suite à une mesure du gouvernement interdisant toute activité syndicale dans les établissements scolaires.

La FESCI a également obtenu la réintégration de 19 de leurs camarades radiés de certaines écoles du département d’Abengourou ainsi que des districts de Yamoussoukro et d’Abidjan. Le secrétaire général de la FESCI, Assi Fulgence a également rappelé, par ailleurs, que le gouvernement autorise toute activité syndicale dans les établissements scolaires notamment celle de la FESCI à poursuivre son action de défense des droits des élèves et étudiants parce que « aucun décret ni arrêté ministériel ne peut abroger l’existence de la Fesci garantie par la Constitution».

La FESCI avait annoncé des marches dites de « protestation pacifique», mardi, dans plusieurs localités du pays pour réclamer la libération de présumés membres emprisonnés depuis plus de deux semaines, rappelle-t-on.

tg/akn/fmo




Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook