La FESCI demande la libération de dix élèves incarcérés et annonce des marches de protestation

  • Source: AIP
  • Date: lun. 20 fév. 2017
  • Visites: 1329
  • Commentaires: 1

La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) demande la libération de dix élèves arrêtés et incarcérés dans les maisons d’arrêts et de correction d’Abidjan et de Toumodi depuis mercredi, pour, selon elle, des raisons fallacieuses, annonçant, dès ce lundi, des marches de protestation sur l’ensemble du territoire national pour « exiger la libération immédiate de ces camarades ».

Lors d’une conférence de presse tenue samedi au siège de la FESCI à Cocody, le secrétaire général, Assi Fulgence, a jugé « anormale » la procédure judiciaire concernant ces lycéens et collégiens qui sont également des responsables locaux de son organisation.

« L’incarcération des dix élèves, depuis mercredi, pour des raisons fallacieuses est mauvaise. Nous disons non à ce non- respect de la liberté d’association et syndicale », a-t-il déclaré.

Pour lui, ces arrestations constituent une atteinte flagrante à la liberté d’association parce qu’« aucun décret ni arrêté ministériel ne peut abroger la liberté syndicale garantie par la Constitution».

La ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara Kamissoko, a rappelé mardi sur les antennes de la télévision nationale la mesure d’interdiction des activités syndicales dans les écoles, estimant que la plupart des élèves n’ont pas atteint l’âge de la majorité en Côte d’Ivoire qui est fixé à 21 ans.

Tg/kp




Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents