Après la mutinerie, des hommes armés veulent semer la terreur à Abidjan

  • Source: Soir Info
  • Date: mer. 25 janv. 2017
  • Visites: 1762
  • Commentaires: 0
Les services de renseignement sont formels. Les gares routières, particulièrement celles de Treichville (gares de Grand-Bassam), de Koumassi (grand carrefour) et Port-Bouët (abattoir et centre pilote), sont la cible d'individus armés prêts à commettre des actes de vandalisme entre le lundi 23 et le dimanche 29 janvier 2017.

Autant dire que les animateurs de ces gares routières, tout comme les usagers, devraient rester prudents ou même éviter ces gares. Ces sources sécuritaires, qui ont éventé l’information le samedi 21 janvier 2017, ajoutent que ces individus armés dont des militaires en activité, pourraient bénéficier de l’appui d’enfants-délinquants connus sous le pseudonyme de « microbes » des faubourgs d’Anoumabo (Marcory) et de Biafra (Treichville).

A lire:  Reprise des manifestations des mutins ce lundi; plusieurs violences signalées

C’est pourquoi les mêmes sources se tournent vers les autorités sécuritaires afin d’accroître la sécurité autour de ces lieux ou prendre en compte les rapports disponibles pour procéder à des interpellations. « Attention, certains individus avec à leur tête, un certain Sansan L., radié de l’armée et des militaires de rang, veulent profiter de cette période marquée par la mutinerie et la grève des fonctionnaires pour créer le désordre. Il faut que des mesures soient prises maintenant. Qu’on n’attende pas pour colmater les brèches après, pour ne pas que la Côte d’Ivoire, en général, et en particulier Abidja (...)

Lire la suite sur Soir Info



Educarriere sur Facebook