Création d'emplois en Côte d'Ivoire : Voici les deux facteurs qui bloquent tout


Dr Joseph Boguifo, président de la Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises (Fipme)
  • Source: Le Quotidien d’Abidjan
  • Date: sam. 21 janv. 2017
  • Visites: 1423
  • Commentaires: 0

L’amélioration de l’environnement des affaires et l’accès aux financements constituent, selon Dr Joseph Boguifo, président de la Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises (Fipme), les principaux facteurs de blocage dans le processus de création d’emplois et de richesse en Côte d’Ivoire.

Il a fait cette révélation hier, lors du lancement de la 6ème édition des Journées nationales promotionnelles des petites et moyennes entreprises et de l’artisanat (JNPPME-A 2017). Des journées qui sont prévues se tenir du 23 au 25 mars 2017, autour du thème : "Relations PME et banques : comment briser le mur de méfiance ?".

Pour Dr Joseph Boguifo, la forte pression fiscale exercée sur les potentiels créateurs d’entreprises ne favorise pas l’entreprenariat. « La fiscalité doit s’adapter aux réalités des pays. Or en Côte d’Ivoire, il existe une fiscalité très agressive », a-t-il déploré en reconnaissant que : « la question de la pression fiscale est effectivement forte en Côte d’Ivoire. Et cela freine l’investisseur extérieur ».

Il propose néanmoins que l’Etat mette en place toutes les conditions pour favoriser la confiance par une forte baisse de la fiscalité qui devrait toucher, selon lui, les opérateurs économiques, par des facilités administratives et par des programmes de soutien financier simples et abordables.

L’autre facteur qui constitue également un frein à l’entreprenariat reste le problème de l’accès au financement. « Or le besoin de financement est une exigence qui s’impose à chaque étape de la vie de la PME : création, exploitation, développement, restructuration, reprise et transmission », a indiqué le président de la Fipme.

Toutefois, Dr Boguifo pense que l’organisation de cette 6ème édition des JNPPME-A, qui se fera avec la collaboration du ministère du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, permettra de faire un examen de la problématique de l’accès des PME aux financements bancaires, d’évaluer la pertinence du dispositif actuel et d’identifier les reformes qui pourraient permettre l’accompagnement adéquat du secteur bancaire aux PME en Côte d’Ivoire. 


Jules César

 




Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents