Burkina : pourquoi l'expertise traîne dans l'affaire des écoutes Bassolé-Soro

  • Source: jeuneafrique.com
  • Date: vend. 11 nov. 2016
  • Visites: 1650
  • Commentaires: 0
Le compte-rendu de l'expertise des conversations téléphoniques supposées entre Djibrill Bassolé et Guillaume Soro pendant le coup d'État manqué de septembre 2015 aurait dû être transmis à la justice burkinabè il y a plus de deux semaines. Il n'en a rien été. Explications.

Saisi début octobre pour analyser les conversations téléphoniques présumées entre Djibrill Bassolé et Guillaume Soro, l’expert allemand en investigations acoustiques Hermann Künzel avait initialement 21 jours pour rendre ses conclusions au juge d’instruction François Yaméogo, chargé de l’enquête sur le putsch manqué de septembre 2015 au tribunal militaire de Ouagadougou.

Mais plus de deux semaines après la date butoir, aucun résultat n’a encore été transmis à la justice burkinabè. D’après des sources proches du dossier, le juge Yaméogo a même accordé, début novembre, un nouveau délai de dix jours supplémentaires à l’expert allemand pour qu’il termine son analyse, décisive pour la suite de la procédure judiciaire...

Lire la suite sur jeuneafrique.com




Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents