Couverture maladie universelle : La phase pilote lancée dès le premier trimestre 2017


Les autorités ivoiriennes préparent activement la mise en œuvre effective de la Cmu par le démarrage d’une phase pilote (Photo DR)
  • Source: L'Inter
  • Date: jeu. 10 nov. 2016
  • Visites: 732
  • Commentaires: 0
Le lancement d'une phase pilote de la Couverture maladie universelle (Cmu) est envisagée pour le premier trimestre 2017.

C’est ce qu’a annoncé lundi 07 novembre le ministre de l’Emploi et de la protection sociale, Moussa Dosso. C’était à l’ouverture du symposium international sur la Couverture maladie universelle qui se tient depuis hier à Yamoussoukro.

Selon le ministre, la cible de cette phase pilote sont les étudiants des villes d’Abidjan, Yamoussoukro, Bouaké, Daloa et Korhogo, estimés à environ 150.000 personnes. Au dire de Moussa Dosso, le projet de mutualisation de la gestion du risque maladie est en marche. Il en veut pour preuve le processus d’enrôlement biométrique et sécurisé des populations, entamé depuis un peu plus d’un an et qui a permis d’avoir à ce jour une base de données de plus de 600.000 assurés.

Ce processus d’enrôlement, a-t-il ajouté, se poursuit. L’autre élément de preuve, c’est le système d’information et de gestion de la Cmu, qui, à ses dires, est opérationnel. « Le panier  de prestations tenant compte de l’état de santé de nos populations a été défini », s’est-il réjoui. Toutefois, le ministre de l’Emploi et de la protection sociale a reconnu que la mise en œuvre d’un système de couverture sanitaire universelle dans les Etats africains comporte de nombreux obstacles à surmonter. Le présent symposium dont il a relevé toute l’importance vise donc à contribuer à la réussite de la mise en œuvre de la Cmu en Côte d’Ivoire, à partir des connaissances apprises des expériences des autres pays. « Capitaliser et partager ces expériences s’avèrent une nécessité pour cette communauté d’acteurs qui intervient dans la mise en œuvre de ce grand projet de Couverture maladie universelle tant en Afrique que sur les autres continents », a déclaré Moussa Dosso.

Avant lui, le représentant du directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, Emre Ozaltin, économiste principal, a, au nom des partenaires techniques et financiers,  félicité le gouvernement ivoirien pour cette initiative. « La Couverture sanitaire universelle est à la fois un résultat souhaitable en soi, une base pour atteindre les autres cibles en matière de santé et une mesure fiable de la progression du développement durable. Elle s’attaque directement à la pauvreté en protégeant les populations contre les dépenses de santé catastrophiques et les grandes flambées épidémiques, tout en accélérant la croissance inclusive. L’investissement dans la couverture sanitaire universelle représente un investissement pour l’avenir qui va aider l’Afrique à entrer résolument dans la nouvelle ère, la nouvelle économie, et à s’affirmer sur la scène internation (...)

Lire la suite sur L'Inter



Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents