Le Burida répond à Serges Kassy : « Ferme ta sale gueule, tu devrais faire profil bas »

  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 27 oct. 2016
  • Visites: 2163
  • Commentaires: 1
Le Burida a réagit à travers sa direction de la Communication suite aux accusations de Serges Kassy. L'institution dirigée par Mme Irène Vieira a formellement démenti les allégations de Serges Kassy accusant d'avoir reçu la somme de 14 euros comme droit d'auteur.

Le Bureau ivoirien du droit d’auteur (Burida) accusé d’avoir donné 14 euros soit environ 9 000 F Cfa comme droit d’auteur à Serges Kassy a réagi. Rarement, l’institution dirigée par Mme Irène Vieira a donné suite aux accusations de ses sociétaires. Celle de Serges Kassy paraissait comme une goute de trop. Et sans faux fuyant avec souvent les mots durs, la direction de la Communication du Burida a situé les responsabilités.

« Si tu veux créer un buzz, sache que tu as mal choisi ton sujet, car j’estime que tous les artistes peuvent reprocher des choses au Burida, mais toi seulement tu devrais faire profil bas », précise à l’entame de sa communication l’un des responsables du Burida. Puis d’apprendre que « Serges Kassy doit au Burida ». « Ferme ta sale gueule », prévient-il.

À en croire le service Communication du Burida, depuis le temps où il était administrateur de l’institution, Serges Kassy s’était rendu coupable de plusieurs malversations et autres abus. Pour le Burida, Serges Kassy, qui prétend être « l’artiste mondialement connu » n’a fait que tronquer la vérité en disant avoir reçu la somme de 14 euros comme droits d’auteurs pour le compte du Burida à la Sacem. « Parlant de droits que la Sacem t’aurait présenté comme provenant du Burida, au cours des longues années que tu as passées comme Administrateur du Burida, tu n’as pas appris que quand un artiste est inscrit à la fois dans ces deux sociétés, il se fait payer par chacune d’elle sur ce qu’elle a perçu sur le territoire qu’elle gère ? Le Burida n’envoie à la Sacem que les droits des membres de la Sacem qui ne sont pas au Burida », a mis en cause les propos de Serges Kassy le Burida.   

À lire cet article:  Burida : Serges Kassy reçoit 9 000 F Cfa comme droit d’auteur et s’en prend au ministre de la Culture

Pour le Burida, il est clair que Serges Kassy accuse sans fondement l’institution. Le mode de paiement des droits d’auteur pour les sociétaires hors du pays ne se faisant pas comme le soutient l’auteur de « John Bri ». « Tous les artistes ivoiriens qui vivent en France et ailleurs qui sont membres de la Sacem et du Burida, se font payer directement par le Burida, pour les droits que le Burida a récolté pour eux (par exemple Aïcha Koné qui est présentement en Guinée ne perçoit pas ses droits de Côte d’Ivoire par le Bureau guinéen de d (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Offres d'emploi du jour