Forum ATP 2016 : L'État ivoirien va faire baisser le coût de l'internet

  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 08 oct. 2016
  • Visites: 786
  • Commentaires: 0
L'État de Côte d'Ivoire à travers le ministère de l'Économie numérique et de la Poste a pris l'engagement jeudi lors de l'ouverture officielle de la 12ème édition du Forum Africa Telecom People de faire baisser le coût de l'internet sur le territoire ivoirien.

La 12ème édition du Forum Africa Telecom People (ATP) s’est ouverte jeudi 06 octobre au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan avec plein de promesses. Avec pour thématique principale « L’internet des objets dans l’économie numérique : Comment l’Afrique se prépare au tout connecté », des experts dans le secteur de l’informatique et de la technologie ont donné des approches et solutions pour que l’Afrique connaisse son développement à travers le numérique.

Tous, experts et promoteurs de cette plateforme d’échanges et de partage sur l’avenir du numérique en Afrique étaient unanimes que pour arriver à un continent où l’internet des objets devient une réalité, il faut obligatoirement une bonne connectivité des populations. Toutefois, pour y arriver, il faut bien évidemment que les politiques des pays africains accompagnent cet idéal.

C’est fort de ce constat que André Apeté, Directeur de Cabinet du ministre de l’Économie numérique et de la Poste, représentant Bruno Koné, a fait la promesse l’État ivoirien va faire baisser les coûts de l’internet en Côte d’Ivoire. « L’État ivoirien ferra en sorte que les coûts d’accès à internet baissent d’ici aux trois prochaines années », a-t-il appris. Car, estime-t-il, « l’internet est devenue la première plateforme de commerce et d’échanges des temps modernes ».

À lire cet article: 12ème édition de Africa Telecom People : Des distinctions seront décernées à sept personnalités qui boostent les télécoms en Afrique

Poursuivant, André Apété a défendu que de ce fait, l’Afrique ne peut être en marge d’un tel processus car « cette révolution serait susceptible d’améliorer la vie des populations ». Ainsi, les États africains se doivent d’engager de profondes réformes qui permettront de développer les autoroutes de l’information.

Pour sa part, Soumaila Abdoulkarim, secrétaire général de l’Union afric (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents