Soins appropriés en Côte d'Ivoire : Plus de la moitié des cliniques et centres de santé privés dans l'illégalité
Une enquête en cours


(Photo d'archives pour illustrer l'article)
  • Source: Soir Info
  • Date: jeu. 18 août 2016
  • Visites: 1042
  • Commentaires: 0
Plus de 70% des polycliniques, cliniques et centres de santé privés installés sur l'étendue du territoire ivoirien, fonctionnent dans l'illégalité.

C’est information  révélée par Bakayoko Aboubacar Sidick, président national des médecins privés de Côte d’Ivoire (Synamepci), le mardi 16 août 2016, au Plateau, lors d’une rencontre d’échanges entre la  Direction de la Prospective, de la Planification, de l’Evaluation et de l’Information Sanitaire (Dppeis), et  les faîtières (Ordre des Pharmaciens, Ordre des Médecins, Association des Cliniques Privées de Côte d’Ivoire), dans le cadre de la restructuration du système de santé ivoirien.

« Nous saluons l’initiative prise par l’Etat, à travers le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique (Mshp). Mais en même temps, nous demandons qu’il fasse attention car, 70 pour cent de nos structures sanitaires privées sont dans l’illégalité. Et le travail que veut faire le Mshp, doit mentionner les cliniques privées légales et illégales, afin d’orienter les Ivoiriens car, il y a des non professionnels qui se sont introduits dans notre secteur », a-t-il dénoncé, avant de s’offusquer de ce que depuis 2007, l’état de Côte d’Ivoire n’ait pas donné d’agrément pour une clinique, polyclinique ou centre de santé, privés. Pis, il a critiqué le (long)  processus pour l’obtention d’une autorisation d’existence. 

Mme Djah Simone, en charge de la production de la carte sanitaire nationale, a rassuré que toutes les observations et suggestions seront prises en compte. Mieux, après dix jours d’expérimentat (...)

Lire la suite sur Soir Info



Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents