JO Rio 2016 / Amichia dévoile la prime prévue pour les athlètes ivoiriens


(Photo d'archives)
  • Source: L'Intelligent d'Abidjan
  • Date: mer. 03 août 2016
  • Visites: 2642
  • Commentaires: 2

Avant de s'envoler pour les Jeux Olympiques de Rio, aujourd'hui mercredi 3 août 2016, le ministre des Sports et Loisirs, François Amichia a fait le point de la préparation et a exprimé les attentes du gouvernement ivoirien. C'était le mardi 2 août 2016 au cours d'une conférence de presse animée à son cabinet au Plateau.
À Rio au Brésil, le gouvernement attend une participation honorable des athlètes ivoiriens, mais aussi un comportement digne de la Côte d'Ivoire. « La Côte d'Ivoire figure parmi les favoris capables de remporter une médaille, à l'image de Murielle Ahouré, Ta Lou Marie, Cissé Cheick, Meite Ben Youssef. Ce qui convient dans un premier temps, est de ne pas mettre la pression sur nos athlètes. Ils sont conscients de leur mission. Ils sont au top de leur forme. Les dernières performances de certains confirment le constat. Nous sommes proches d'une médaille Olympique. Pour une fois, la Côte d'Ivoire a des meilleurs athlètes », a laissé entendre le patron du sport en Côte d'Ivoire

Pour cette compétition, a annoncé le ministre, le budget global de participation de la Côte d'Ivoire est plus de 642 millions Fcfa. Et selon lui, la prime prévue pour l'ensemble des athlètes s'élève à plus de 103 millions FCFA. Sans toutefois dévoiler le montant alloué à chaque athlète. « Nous avons répondu positivement à toutes les demandes des fédérations. Le budget que nous avons élaboré pour les Jeux, répond aux attentes des fédérations et aux habitudes et traditions en cours. Nous avons prévu ce qu'il faut pour la prime d'objectif. Tout a été prévu pour que nos athlètes puisse competir sans soucis matériels et financiers », a soutenu le ministre des Sports et Loisirs. 

A Rio, la délégation officielle sera forte de 50 personnes dont six du ministère, trois du Cno-Civ, deux de la Présidence et de six présidents de fédérations sportives.

Amichia François n'a pas manqué d'évoquer le cas Carla Francilli. S'il a regretté la disqualification de l'athlète de Tir à l'Arc, le ministre a noté que sa présence aux JO, sans documents administratifs, aurait value à la Côte d'Ivoire, une disqualification. 

«Nous avons été saisis il y a deux semaines sur les difficultés de l'acte de naturalisation de Carla. Son acte fait parti d'un lot rejeté pour des vices de forme. La fédération s'est adressée au président du Cno qui, après examen, a souhaité que Carla ne fasse pas parti de la délégation. Parce qu'on pourrait être disqualifié pour des documents administratifs non conforment. Nous nous sommes alignés sur cette décision», a expliqué le François Amichia

Ange Kouadio




François Amichia Murielle Ahouré Ta Lou Cissé Cheick Côte d'Ivoire Plateau Brésil gouvernement budget ivoiriens



Educarriere sur Facebook