Le trésor public ivoirien lance une campagne de sensibilisation pour la promotion de la bancarisation


Le directeur général du trésor, M. Assahoré Konan Jacques et le directeur de cabinet adjoint du ministre de l'Economie et des Finances, M. Yapo Akpess Bernard
  • Source: AIP
  • Date: vend. 22 juil. 2016
  • Visites: 2072
  • Commentaires: 11

La direction générale du trésor et de la comptabilité publique a procédé, jeudi, au lancement d'une campagne de sensibilisation pour la promotion de la bancarisation en vue de faciliter l'inclusion financière et l'accès aux services bancaires.

Cette campagne qui s'adresse aux populations rurales, va démarrer dans les régions de la Marahoué et de la Nawa précisément dès le 04 août par la ville de Bouaflé. Elle se poursuivra par la suite dans toutes les régions de la Côte d'Ivoire en synergie avec les banques afin d'inciter les différentes couches sociales à avoir accès aux services bancaires.

"Ces campagnes permettront sûrement aux banques de saisir cette opportunité pour s'installer dans toutes ces régions et rapprocher la banque du citoyen", s'est voulu confiant le directeur général du trésor, M. Assahoré Konan Jacques qui s'est dit persuadé que ces campagnes permettront de lever les "préjugés" et "la méfiance" à l'encontre des banquiers et du système bancaire.

Le taux de pénétration financière reste relativement faible en Côte d'Ivoire et se situe autour de 16% en 2015 tandis que pour la même année, les dépôts bancaires n'atteignaient que 26,6% du PIB en deçà des taux au Maroc, en Afrique du sud, au Kenya ou le Sénégal, a expliqué le représentant du ministre de l'économie et des finances, M. Yapo Akpess Bernard qui a ajouté qu'un ivoirien sur huit possédait un compte auprès d'une institution financière en 2014.

"Le gouvernement à travers ses actions en faveur d'une plus grande scolarisation des populations jeunes et féminines, vise à accroitre le taux d'éducation en vue de contribuer, à terme, au relèvement du taux de bancarisation", a commenté le représentant du ministre se référant à une étude qui a montré que les taux de bancarisation sont proportionnels aux taux d'éducation.

(AIP)

kkf/kam




Côte d'Ivoire Afrique Sénégal Maroc Kenya gouvernement PIB ivoirien



Educarriere sur Facebook