Banque mondiale : Campagne de recrutement spécifique pour l'Afrique subsaharienne


Saran Kebet-Koulibaly, Vice-présidente des Risques et du Crédit et membre du Directoire de la Société Financière Internationale (IFC).
  • Source: jeuneafrique.com
  • Date: mer. 20 juil. 2016
  • Visites: 5839
  • Commentaires: 0
Le Groupe de la Banque Mondiale lance une campagne de recrutement spécifique pour l'Afrique subsaharienne.
Saran Kebet-Koulibaly, Vice-présidente des Risques et du Crédit et membre du Directoire de la Société Financière Internationale (IFC), une des institutions du Groupe, nous en explique les raisons.


Pourquoi des recrutements ciblés sur l’Afrique subsaharienne ?

Saran Kebet-Koulibaly : Le Groupe de la Banque Mondiale qui est composé de plusieurs institutions dont la Banque Mondiale (BM), la Société Financière Internationale (IFC) qui est en quelque sorte la banque d’affaires du groupe, et l’Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (MIGA) travaille dans 180 pays dans le monde.

Nous considérons que la diversité au sein de nos équipes doit réfleter celle de nos clients et partenaires. De plus, en tant que groupe d’institutions très attachées à l’égalité des chances pour tous, cette démarche nous paraît indispensable pour notre crédibilité.

Enfin, nous sommes convaincus que les professionnels africains sont bien positionnés pour nous aider à atteindre les deux objectifs stratégiques du Groupe de la Banque Mondiale qui sont la lutte contre la pauvreté et la promotion d’une prospérité partagée. Ce sont là, les raisons majeures du lancement de cette nouvelle campagne ciblée de recrutement.

Quand a eu lieu la précédente campagne ? Quelle différence avec celle d’aujourd’hui ?

SKK : La première campagne remonte à 2015 et s’est traduite par un niveau élevé de recrutements dans des métiers clés pour la Banque Mondiale, comme l’éducation, la santé, l’économie du développement, les technologies de l’information, le secteur social et la gouvernance. Cette année, nous ciblons des candidats pour l’IFC en plus des métiers traditionnels de la Banque Mondiale. Dans ce cadre, nous recherchons des profils financiers pointus dans les secteurs des infrastructures, de l’agro-industrie, des marchés financiers et, de façon générale, les secteurs importants pour la croissance du secteur privé dans les économies émergentes.

Ces futurs collaborateurs travailleront-ils sur les thèmes liés à l’Afrique ?

SKK : Pas obligatoirement. Bien que notre siège soit aux États-Unis, plus d’un tiers du personnel de la Banque Mondiale et près de 60% de celui de l’IFC travaille sur le terrain dans plus de 120 pays dans le monde. Nous recherchons des professionnels en mesure d’apporter une expérience solide et une réelle valeur ajoutée dans toutes les régions où nous sommes présents.

Quelles compétences recherchezvous ?

SKK : La Banque Mondiale recherche constamment des professionnels expérimentés. Ils sont généralement titulaires d’un Master ou d’un doctorat, disposent d’environ cinq années d’expérience dans les domaines qui nous intéressent et peuvent faire valoir les résultats qu’ils ont obtenus sur le plan professionnel. Bien sûr, une expérience internationale et une bonne connaissance des problématiques du développement sont un plus. Pour ce qui concerne l’IFC, nous recrutons beaucoup de MBA et de Master liés aux métiers de la finance avec une solide expérience dans les services financiers, notamment le conseil, la banque d’affaires, le capital investissement, ou encore la gestion du risque crédit. Nous sommes également à la recherche de profils dans le domaine du conseil juridique d’affaires de l’environnement etc…

En quelques mots, que leur diriez-vous pour les convaincre de se porter candidat ?

SKK : Si vous êtes passionné par le développement international, si votre
expérience correspond à nos critères et si vous avez l’esprit d’équipe, il n’y a pas de meilleur endroit pour valoriser votre créativité et votre capacité à innover que dans le Groupe de la Banque Mondiale. J’ajoute que non seulement nous croyons à l’égalité des chances pour les genres mais nous sommes convaincus que le développement ne peut être durable que s’il implique les femmes. Nous sommes particulièrement intéressés par les candidatures féminines et avons une réelle politique d’égalité des chances et de gestion de carrière.

Pour plus d’informations et postuler : www.worldbank.org/africa-recruitment (Date limite d’inscription : 7 août 2016)




Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents