Lutte contre le piratage / Gbi De Fer aux pirates : « Vous avez 72h pour quitter les rues »

  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 19 mai 2016
  • Visites: 1844
  • Commentaires: 0
Nommé fraîchement à la tête de la Commission permanente de contrôle des enregistrements éphémères et de lutte contre le piratage des œuvres littéraires et artistiques du Bureau ivoirien du droit d'auteur(Burida), l'administrateur Gbi De Fer a dévoilé jeudi dernier au siège de cette institution au cours d'une conférence de presse sa stratégie pour freiner ce fléau qui mine le milieu des artistes et auteurs ivoiriens.

Très en verve, le comédien n’a pas caché ses intentions de voir sous sa responsabilité, le fléau du piratage des œuvres de l’esprit connaître une fin en Côte d’Ivoire. Pour lui, ce fléau a déjà beaucoup trop appauvri l’univers artistique et littéraire ivoirien. Il faut, à l'en croire, passer à des actions beaucoup plus vigoureuses. C’est pourquoi, a-t-il sévèrement mis en garde ces pirates. «Vous avez 72h pour quitter les rues», a-t-il menacé ces pirates.

Pour lui, il n’est plus question désormais d’assister impuissant face à la montée en puissance de ce fléau. Pour cela propose-t-il une étroite collaboration avec les forces de l'ordre pour mener à bien ce combat. Car défend-il, «désormais on ne devrait plus voir vendre des Cd piratés devant des commissariats».

Toutefois, reconnaît-il que sans volonté politique, il sera presqu’impossible de réussir cette mission. C’est en cela qu'il demande une implication effective dans ‘’cette guerre contre les pirates'’ des autorités politiques ivoiriennes. «Nous allons dialoguer avec le pouvoir afin qu’on arrive à trouver une solution efficace dans la lutte contre le piratage des œuvres de l’esprit», traduit-il.

Cette commission qui a pour mission première de traquer les «pirates» d’œuvres de l'esprit s’est fixée plusieurs objectifs. À savoir entre autres, passer à une première phase de sensibilisation, puis une seconde, elle répressive et enfin une autre consacrée aux différentes solutions proposées pour éradiquer le piratage.

Pour sa phase de sensibilisation, les membres de cette commission entendent d’abord informer les consommateurs ivoiriens sur le danger que court la société en laissant prospérer un tel phénom&egr (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook