Enseignement supérieur privé : 2000 enseignants lancent un ultimatum à l'Etat
Une grève annoncée
Les points clés de leurs revendications


Yao René a, au nom du Synesup, invité les autorités à discuter avec eux (Photo DR)
  • Source: Soir Info
  • Date: mer. 04 mai 2016
  • Visites: 3104
  • Commentaires: 0
Fort de ses 2000 adhérents, le Syndicat des enseignants du supérieur privé (Synesup) de Côte d'Ivoire, a décidé de débrayer d'ici deux semaines, à compter du 2 mai 2016, si rien n'est fait concernant les revendications liées à l'amélioration de leur situation de travail.

Entre autres motifs, ils exigent, hic et nunc, la revalorisation des corrections de feuilles ‘'Etudes de cas'' (passer de 500 Fcfa à 1000 Fcfa) et des autres matières  (passer de 300 à 600 Fcfa) ; la participation massive des enseignants dans tout le processus de l'organisation du Bts, allant du choix des sujets à la délibération, en passant par les surveillances payantes ; la mise en place d'une intendance pour les paiements des émoluments de prestation du Bts dans le mois de décembre, avant la programmation des soutenances dans le même mois ; la prise en compte des notes de classe des étudiants pour l'admissibilité du Bts. A cela ; s'ajoute le paiement intégral et au mois de leur salaire ; par tous les fondateurs ; suivi de leur déclaration à la Cnps. Sur ce dernier point, Ya Méné, Secrétaire général (Sg) du Synesup a souligné que depuis le mois de février, la promesse à eux faite par les fondateurs de payer leurs vacations n'e (...)

Lire la suite sur Soir Info


Côte d'Ivoire Bts




Educarriere sur Facebook