Crise au FPI / Affi N'guessan : « L'essentiel de la matière grise est avec moi »


Le président Affi N'guessan posant avec les chefs tchaman à la fin de la rencontre.
  • Source: L'Inter
  • Date: sam. 02 avr. 2016
  • Visites: 2059
  • Commentaires: 1
Le président du Front populaire ivoirien, Pascal Affi N'guessan, a débuté, depuis hier, une tournée à la rencontre des communautés dans le District d'Abidjan.

La première rencontre a eu lieu avec la chefferie Tchaman du District à son siège à Adjamé. Cette rencontre, selon le président du Fpi, répond à un double objectif de remerciements et de partage de sa vision politique avec les populations. Affi N'guessan était accompagné pour l'occasion de membres de la direction de son parti, notamment Mmes Christine Adjobi et Christine Konan, des ambassadeurs Alcide Djédjé et Allou Eugène, de hauts cadres comme Touré Amara et bien d'autres de ses collaborateurs. 

Devant cette communauté restée fortement attachée aux idéaux du Fpi, à savoir, la paix et la réconciliation nationale,  Affi N'guessan s'est à nouveau déchaîné contre ses ''frondeurs''. L'ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo a craché ses vérités à ses ''camarades'' de parti en désaccord avec sa démarche. Il a invité les chefs Ebrié au discernement. Selon lui, seul le dialogue politique peut apporter la paix en Côte d'Ivoire et permettre au parti à la rose de retrouver ses couleurs d'antan, raison pour laquelle il a choisi cette voie. «Pour certains, il faut qu'on reste dans la logique d'affrontement, ils ne sont pas d'accord pour le dialogue. Ce que nous ne partageons pas », a-t-il indiqué. Le président du Fpi estime que son parti a perdu la guerre, et a besoin de changer de stratégie s'il veut survivre. Il n'a pas manqué d'évoquer aussi l'ambition politique de certains de ses camarades. «D'autres veulent prendre ma place», a-t-il regretté. Malgré tout, ajoutera-t-il, le Fpi ira de l'avant et glanera des lauriers les mois à venir. C'est pourquoi, il a invité les chefs Tchaman à suivre la voie de la sagesse, de la paix et de la réconciliation qu'il incarne depuis sa sortie de prison en août 2013. «Si ceux qui veulent la bagarre, la guerre, décident de ne plus nous accompagner dans la lutte, on cooptera beaucoup de cadres qui veulent la paix, la stabilité et la réconciliation. Notre posture de dialogue et de réconciliation va nous donner de nouvelles adhésions», a indiqué Affi N'guessan se félicitant, par la suite, d'avoir avec lui, la plupart des ''intello'' du parti.  «Je peux même dire que l'essentiel de la matière grise est aujourd'hui dans la ligne que j'ai prise. Il y a en qui ont assumé de hautes responsabilité au niveau de l'État. Il y a des ministres, des secrétaires généraux de gouvernement, des maires, des gens qui ont dirigé de grandes administrations…», a-t-il ajouté non sans cesser d'appeler ses adversaires à le rejoindre. Il leur a même demandé de changer d'attitude parce que selon lui, ce n'est pas avec la bagarre et les injures que Laurent Gbagbo va être li (...)

Lire la suite sur L'Inter


Laurent Gbagbo Affi N'guessan Alcide Djédjé Front populaire ivoirien Fpi Côte d'Ivoire Abidjan Adjamé réconciliation gouvernement affrontement




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour