Couverture maladie universelle en Côte d'Ivoire : Voici ceux qui ne vont pas payer les prestations
L'État pendra en charge leurs factures


90 % des populations ivoiriennes ne sont pas couvertes (photo : d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: mer. 09 mars 2016
  • Visites: 2611
  • Commentaires: 1
La conférence internationale sur la mutualité sociale, organisée par l'Association internationale de la mutualité, a pris fin le vendredi 5 mars 2016 , au Plateau.

Au cours de cette rencontre des mouvements mutualistes, de nombreuses informations ont été données sur la gestion des mutuelles sociales. Concernant la Couverture maladie universelle (Cmu), les 348 participants venus de 16 pays de l'Afrique, de l'Europe et des Etats-Unis, ont appris, par exemple, que ce ne sont pas tous les 22.671.331 habitants que compte la Côte d'Ivoire, selon le 4ème Recensement général de la population et de l'habitat (Rghp) réalisé en 2014, qui vont payer les frais de prestations, évalués à 1000 F Cfa/mois et par habitant. Les personnes dites indigentes, bénéficieront gratuitement des prestations offertes par cette assurance maladie. L’État de Côte d'Ivoire se chargera, quand la Cmu entrera dans sa phase active, de régler la facture de toutes ces personnes considérées comme nécessiteuses en Eburnie. L'information bien notée dans le calepin des participants, a été livrée par Karim Dosso, conseiller technique du directeur général de la Caisse nationale de l'assurance maladie (Cnam), au cours d'une présentation sur la Couverture maladie universelle (Cmu), à l'ouverture de la conférence internationale sur la mutualité. En effet, comme l'a expliqué le conseiller technique dans son exposé, conscient que les personnes indigentes manquent de ressources financières pour faire face aux besoins élémentaires d'une vie normale, l’État s'est porté garant pour payer leurs prestations, afin de permettre à cette frange de la population, d'avoir aussi accès à des soins de santé de qualité. Même si Karim Dosso ne s'est pas prononcé sur le nombre de personnes démunies concernées, et les critères pour en faire partie, l’État a, pour sa part, sa petite idée derrière la tête. De fait, lors du 4ème Rghp en 2014, certaines questions posées aux ménages visités, visaient, entre autres, à « cartographier » les habitants tout en déterminant les personnes dites nécessiteuses. C'est donc sur la base des résultats du Rghp, que l’État prendra en charge les personnes considérées comme misérables en Côte d'Ivoire. Bref, pour (...)

Lire la suite sur Soir Info



Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook