Suspecté d'arnaque aux fausses promesses d'emploi : un spécialiste dans ce domaine interpellé

  • Source: PLCC
  • Date: mar. 22 déc. 2015
  • Visites: 2614
  • Commentaires: 0

AKRE MAGUY CHRISTIAN alias « COMMISSAIRE AKRÉ » a été interpellé à Cocody-Angré par les agents de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC). Ce jeune ivoirien de 27 ans a été mis aux arrêts car suspecté de pratiquer l'arnaque aux fausses promesses d'emploi.

Plus de 23 plaintes. C'est le nombre d'affaires liées à cet individu qui a été interpellé suite à l'enquête menée par les agents de la Plateforme. L'analyse de son matériel de ''travail'' par le Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN) de la Direction de l'Informatique et des Traces Technologiques (DITT), a permis de faire la lumière sur les activités de l'interpellé.

En effet, AKRE MAGUY CHRISTIAN alias « COMMISSAIRE AKRÉ » fait parti de ces arnaqueurs qui envoient des SMS de faux recrutements aux populations. Ils sont nombreux à avoir reçu ce message sur leur téléphone mobile ''Neveu, envoies vite tes dossiers à mon bureau, le ministre de la fonction publique dispose de 15 places aux Trésors et aux Impôts. Mme Dosso.'' ou encore ''Envoies vite tes dossiers, il y a des places disponibles à la BAD (Banque Africaine de Développement). Selon les informations recueillies par le LCN, l'interpellé aurait fait plusieurs victimes grâce à ce procédé.

Devant les preuves accablantes fournies par le laboratoire de la DITT, AKRE MAGUY CHRISTIAN a reconnu pratiquer cette escroquerie depuis un certain temps. Il a ajouté qu'avec l'aide de certains acolytes, il envoyait ces messages à des numéros inconnus. Lorsque ceux-ci manifestaient leur intérêt, il leur faisait payer des frais de dossier fictif via les services de mobile money, avant de disparaître dans la nature.

En définitive, AKRE MAGUY CHRISTIAN alias « COMMISSAIRE AKRÉ » pourrait être poursuivi pour utilisation frauduleuse d'éléments d'identification de personnes physiques, escroquerie en bande, complicité d'escroquerie et tentative d'escroquerie sur internet. Il a été conduit devant le Parquet d'AbidjanPlateau pour répondre des faits qui lui sont reprochés.




Abidjan Cocody Plateau internet BAD emploi identification téléphone mobile



Educarriere sur Facebook