Après le Mandat d'amener contre Guillaume Soro : Des révélations sur la juge française Sabine Khéris


(Photo DR)
  • Source: Soir Info
  • Date: mar. 15 déc. 2015
  • Visites: 4100
  • Commentaires: 0
Elle n'est pas à son premier fait d'armes, la juge Sabine Khéris qui a délivré, lundi 7 décembre 2015, un mandant d'amener contre le président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, Guillaume Soro, dans l'affaire qui oppose celui-ci à Michel Gbagbo (fils de Laurent Gbagbo) dans le cadre de la crise postélectorale en Côte d'Ivoire.

Dans l'affaire des sondages de l'Elysée, on s'en souvient, elle avait mis en examen, l'ex-président français, Nicolas Sarkozy, après deux ans d'instruction. Celui-ci avait passé des heures en garde-à-vue, avant d'être relâché. Le 25 avril 2015, elle avait fait parler d'elle dans une information judiciaire contre x, pour « faux et complicité de faux en écriture publique et usage de faux en écriture publique, par personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service publique ». Dans cette affaire qui a fait grand bruit, Sabine Khéris, alors juge d'instruction au tribunal de Nanterre, avait été taxée par l'Avocat Thomas Bidnic, d'avoir enquêté hors de tout cadre légal, le dossier à lui transmis par la juge ne comportant pas de signature encore moins de date. Autre fait, la juge française, comme ce fut le cas pour Guillaume Soro, avait ordonné une descente policière à l'Ambassade du Maroc à Paris, pour mettre aux arrêts Abdellatif Hammouchi, directeur de la Dgst, qui n'y était pas, bien que prévu pour accompagner en France, son ministre venu prendre part à une réunion des responsables de la sécurité de France, d'Espagne, du Maroc. Cette situation a évidemment créé un incident diplomatique entre le Maroc et la France. Ce qui a amené le président français, François Hollande, à s'excuser auprès du Roi du Maroc, après que Rabat a rappelé son Ambassadeur à Paris, et suspendu la coopération judiciaire avec Paris. Par ailleurs, le 28 octobre 2014, les juges Sabine Khéris et Cyril Paquaux délivra (...)

Lire la suite sur Soir Info


Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo Michel Gbagbo Guillaume Soro Nicolas Sarkozy François Hollande France Paris Maroc Espagne Assemblée nationale information crise postélectorale




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour