Attaque de Grabo : L'ONUCI déploie un bataillon des casques bleus nigérien


(Photo d'archives)
  • Source: L'Intelligent d'Abidjan
  • Date: sam. 05 déc. 2015
  • Visites: 1839
  • Commentaires: 0
L'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire en Côte d'Ivoire (ONUCI) s'est prononcée sur l'attaque des positions des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) à Grabo. C'était au cours du point de presse, le jeudi 3 décembre 2015, animé par son porte-parole Kadidia Ledron. Ci-dessous l'intégralité de ses propos.

Je vais commencer ce point de presse par une annonce : A l'invitation de M. Mohamed Ibn Chambas, Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et Chef du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest (UNOWA), les chefs des missions de paix des Nations Unies en Afrique de l'Ouest tiendront le 11 décembre 2015 à Abidjan, leur vingt-huitième réunion consultative de haut niveau.

L'objectif de cette réunion périodique est de faire la revue des progrès accomplis dans la mise en œuvre des mandats respectifs des Nations Unies dans la région, de renforcer la coordination afin de répondre aux défis communs dans les domaines tels que les élections, la sécurité́, la criminalité́ organisée, le terrorisme, ainsi que l'épidémie à virus Ébola, et d'examiner les perspectives de transitions démocratiques dans la région de l'Afrique de l'Ouest

Je vais poursuivre ce point presse par les activités de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire et Chef de l'ONUCI, Madame Aïchatou Mindaoudou, qui était hier dans le camp de « Little Wlebo » au Libéria où vivent 8697 réfugiés ivoiriens. Cette rencontre d'échanges avec les réfugiés du camp de « Little Wlebo » s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la résolution 2226 (2015) qui recommande à l'ONUCI« d'aider les autorités ivoiriennes à organiser le rapatriement librement consenti, sûr et durable des réfugiés et des déplacés, en coopération avec les organisations humanitaires compétentes, et de créer des conditions de sécurité́ propices à ce retour ».
Au titre des autres activités de la Représentante spéciale, Mme Mindaoudou a échangé avec une délégation de chefs traditionnels, des notables, des représentants de femmes et de jeunes, conduite par le maire de la commune d'Ouragahio, Dr Pierre Dacoury Tabley, venue lui dire merci pour les actes concrets qu'elle pose à l'endroit des populations de cette localité. Mme Mindaoudou et la délégation ont évoqué les projets communautaires, dont les travaux sont en cours ainsi que les demandes de projets introduites auprès de la mission onusienne pour examen.

Le même jour, la Chef de l'ONUCI a reçu la Présidente du Renouveau pour la Paix et la Concorde (RPC-PAIX), Madame Henriette Lagou. Il s'agissait de discuter des échéances électorales à venir. Mme Lagou a estimé qu'il est important de continuer les échanges afin de pouvoir aborder le cycle des élections qui continue avec les législatives et les communales.

Le 27 novembre, la Représentante spéciale était à Duékoué où elle a procédé à la remise de la médaille des Nations Unies aux casques bleus du 22econtingent marocain de l'ONUCI basé dans la région de l'Ouest.

Le 26 novembre, la Représentante spéciale a pris part au séminaire international de deux jours, organisé conjointement par la Cellule de Coordination, de Suivi et de Réinsertion (CCSR), l'ONUCI et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), sur le thème "DDR en Côte d'Ivoire : Pour une paix et une sécurité durables" qui s'est ouvert jeudi 25 novembre 2015 dans la capitale politique ivoirienne de Yamoussoukro. Pour Mme Mindaoudou les acquis du programme national du DDR en Côte d'Ivoire doivent être préservés, elle l'a dit dans son allocution devant les autorités nationales, les membres du corps diplomatique, les partenaires internationaux et nationaux ainsi qu'une centaine d'experts du DDR de divers organismes internationaux et de plusieurs pays intéressés par les processus de DDR.

J'en viens à présent à la situation sécuritaire qui est restée calme et sous contrôle sur l'ensemble du pays en dépit d'un incident violent survenu le mardi 02 décembre vers 05h du matin à Olodio près de Tabou 180 km au nord de San Pedro dans le sud-ouest de Côte d'Ivoire, où des assaillants non identifiés ont attaqué des Forces Républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) qui ont riposté. La situation est sous contrôle des FRCI depuis hier matin. Un bataillon des casques bleus nigérien s'est également déployé dans la zone. L'ONUCI déplore cette attaque qui a entrainé la mort d'une dizaine de personne dont six (06) FRCI et quatre (04) assaillants et fait 14 blessés parmi les FRCI qui ont été évacués par hélicoptère sur l'hôpital de San Pedro.

Les rencontres planifiées de la force de l'ONUCI, des Forces Françaises en Côte d'Ivoire (FFCI) et des Forces Républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), se poursuivent. La dernière rencontre a eu lieu le Mardi 1er Décembre 2015 au camp des Forces Françaises à Port Bouët. La dite rencontre a porté entre autres sur les préparatifs de la prochaine manœuvre conjointe qui aura lieu du 12 au 22 Décembre 2015 entre les FRCI la Force de l'ONUCI et un Navire Mistral des Forces Françaises dans les eaux territoriales ivoiriennes. La prochaine rencontre est programmée pour le mardi 15 décembre 2015 à l'État-major des FRCI au camp Gallieni.

Sur le volet opérationnel, la force a effectué au cours des deux dernières semaines un total de 2246 patrouilles terrestres et 09 vols de reconnaissance aérienne.

Sur le volet des activités civilo-militaires, durant les deux dernières semaines416 800 litres d'eau potable ont été distribués aux populations des localités connaissant une pénurie d'eau.

Enfin, 48 casques bleus de l'ONUCI issus des contingents du Togo, du Benin et du Bangladesh ainsi que de l'État-major de la Force, ont participé aux différents circuits du Marathon de Cote d'Ivoire (COMIDA), organisé le dimanche 15 novembre 2015, dans la ville d'Abidjan.

Du 18 novembre au 1er décembre 2015, la Composante Police des Nations Unies (UNPOL) a effectué 1173 patrouilles simples UNPOL ; 302 patrouilles mixtes UNPOL/Forces locales et 243 patrouilles conjointes.

UNPOL poursuit ses activités dans les unités de police, de gendarmerie et dans les Maisons d'Arrêt, sur toute l'étendue du territoire.

La police onusienne a développé des sessions de formation au profit de 375 policiers et gendarmes ivoiriens. Il s'agit notamment de formations de formateurs de niveau I et II, en droit de l'homme, maintien de l'ordre, intervention professionnelle, gestion de scène de crime, police de proximité, police de circulation routière, informatique, police maritime et en matière de technique de signalisation judiciaire.

49 séances d'échanges et d'apprentissage, (mentorat) ont été développées pour 142 policiers, 230 gendarmes, 44 FRCI et 30 agents pénitentiaires sur les droits de l'Homme et la protection des personnes vulnérables, les droits de l'enfant, le maintien de l'ordre, les enquêtes sur les violences basées sur le genre.

Je vais à présent aborder les activités des diverses composantes de l'ONUCI. S'agissant des activités de la composante des Affaires civiles, durant la période couverte, elle a organisé avec la contribution d'autres composantes de l'ONUCI, du 18-19 novembre 2015 un dialogue inter communautaire à Neko (avec environ 500 personnes) dans le département de Lakota.

La section des Affaires Civiles continue de suivre la mise en œuvre de projets à impact rapide et surtout des différents litiges liés au foncier rural dans les localités de Bangolo, Mankono et de Konan.

Par ailleurs l'ONUCI a financé 86 projets à impact rapide depuis le 1er juillet 2015 pour une valeur totale de 1,121, 757,504 FCFA.

Dans le cadre de ses activités de promotion des Droits de l'Homme et plus particulièrement dans le cadre de la campagne des 16 jours d'activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles qui a débuté le 25 novembre 2015, la Division des Droits de l'Homme a organisé et/ou participé à 11 séances de sensibilisation. Ces séances ont porté principalement sur la lutte contre les violences basées sur le genre, notamment les mariages précoces forcés, les mutilations génitales féminines et le harcèlement sexuel en milieu scolaire, les aspects pratiques du suivi judiciaire des violences basées sur le genre et de l'accompagnement de la victime devant les instances judiciaires ainsi que sur la participation des femmes et des jeunes à la vie politique. Ces activités se sont déroulées dans les localités de Neko (50 km de Divo), Ferkessédougou (50 km de Korhogo), Neamanpleu (65 km de Toulepleu), Djebonoua (19 Km de Bouaké), Mampleu (10 km de Toulepleu), Yamoussoukro, Doké (10 km de Toulepleu), Touredougou (25 km de San-Pedro), San-Pedro et Divo. Ces activités ont touché environ 3100 personnes dont plus de 1200 femmes.

Les activités du Bureau de l'Information publique commencent par une annonce. Le Département d'Oumé, dans la région administrative du Goh accueillera, du 7 au 9 décembre 2015, la 41e édition des Journées des Nations Unies. Ces journées organisées par le Bureau de l'Information publique en partenariat avec le système des Nations Unies en Côte d'Ivoire permettent de poursuivre la campagne de sensibilisation pour consolider la paix et la réconciliation nationale. 

Il faut noter qu'après Oumé, les localités de Dimbokro, Blolequin,Bondoukou, et Adzopé accueilleront les prochaines éditions. 
Dans le même ordre d'idées, le Bureau de l'Information Publique, en coordination avec les autres composantes de la Mission et les partenaires, sur le terrain, continue, d'accompagner les populations, à travers sa campagne de sensibilisation de proximité, dénommée ONUCI TOUR. Cette campagne permet d'engager les populations à promouvoir une culture de la paix et la cohésion sociale au niveau local. Plusieurs localités recevront ONUCI-Tour cette semaine, notamment Bonoua, Béoumi, Djébonoua, Téhini, et Bakoubly, dans la région du Cavally.

Mesdames et messieurs, c'est ce que je voulais vous présenter aujourd'hui au titre des activités de l'ONUCI portant sur la période du 19 novembre au 2 décembre 2015 et au titre des annonces sur les activités à venir.

Onuci.Org




FRCI ONUCI Côte d'Ivoire Abidjan Korhogo Grabo Adzopé Bouaké Yamoussoukro Divo Béoumi Bangolo Ferkessédougou Bonoua Dimbokro Oumé Toulepleu San-Pedro San Pedro Tabou Afrique de l'Ouest Ibn Chambas PNUD réconciliation gendarmerie police terrorisme réfugiés élections ivoiriens partenariat



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour