Depuis la Haye : Me Altit souhaite que le procès de Laurent Gbagbo s'ouvre en Côte d'Ivoire ou en Tanzanie


(Photo d'archives)
  • Source: L'Intelligent d'Abidjan
  • Date: sam. 26 sept. 2015
  • Visites: 1864
  • Commentaires: 0

Lors d'une conférence de mise en état dans l'affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé devant la Cour pénale internationale, le 25 septembre 2015, M. Altit Emanuel, avocat de l'ex-président ivoirien, a indiqué que son client souhaiterait que son procès s'ouvre à Abidjan.

Pour l'avocat principal de Laurent Gbagbo, cette demande permettra aux Ivoiriens de se réapproprier le procès. « Nous souhaitons rapprocher la justice des communautés concernées, de saisir de quelque chose qui servira à la réconciliation en Côte d'Ivoire et de redorer le blason de la CPI en Afrique en travaillant sur la transparence de la Cour et sur sa perception dans le continent » a t il dit. Et d'ajouter : « Si une telle opération en Côte d'Ivoire ne pouvait avoir lieu, nous proposons qu'elle prenne place à Arusha, en Tanzanie qui accueille le Tribunal pénal international pour le Rwanda et qui posséderait donc les infrastructures nécessaires. La présence physique des accusés serait la bienvenue, elle ne serait pas forcément obligatoire ».

MB




Laurent Gbagbo Charles Blé Goudé Côte d'Ivoire Abidjan Afrique Tanzanie Cour pénale internationale CPI réconciliation procès Ivoirien



Educarriere sur Facebook