Présidentielle 2015 : Les candidatures de Banny et de KKB incertaines - Les révélations d'un leader de la CNC depuis Paris


(Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: lun. 17 août 2015
  • Visites: 3453
  • Commentaires: 0
Sauf reconsidération de leur position actuelle, les candidatures de Charles Konan Banny, de Kouadio Konan Bertin dit Kkb et certainement celles annoncées des autres membres de la Coalition nationale du changement (Cnc), à l'exception de Mamadou Koulibaly, restent incertaines pour le scrutin présidentiel du 25 octobre prochain. A moins de se résoudre à fermer les yeux finalement sur les préalables qu'ils ont soulevés et de décider de se lancer dans la course bon an mal an.

Présentement en France où il a procédé le samedi 8 août dernier à l'investiture de la représentation européenne et française du Congrès pour la renaissance ivoirienne (Cri), son parti politique, Jean Enoch Bah, vice-président de la Cnc, a livré un secret lors d'un entretien avec des journalistes.

Selon lui, en effet, la Cnc n'irait pas à des élections où les résultats sont connus d'avance. Etant donné, pour lui, qu'aller au scrutin du 25 octobre prochain serait délibérément accepter d'aller légitimer « la forfaiture » de l'actuel président . « Aller à ces élections, c'est aider Ouattara dans sa volonté de se déclarer président avec 82% des voix » a-t-il soutenu. Ajoutant que « la Cnc est pour des élections crédibles, crédibles de par la manière de les organiser, crédibles de par l'instrument qui organise l'élection ». « Nous ne pouvons pas aller aux élections avec ce Youssouf Bakayoko qui, alors même que les rênes du pouvoir étaient tenues par un autre, n'a pas hésité à aller dans le QG d'un candidat pour proclamer les résultats en faveur de son frère » a-t-il expliqué.

M. Enoch Bah a, tout de même, souligné que la Cnc n'est pas opposée à ces élections. « Nous disons que la question de candidature n'est pas à l'ordre du jour », précisera-t-il. Pour lui, à regarder les résultats du dernier recensement électoral auquel certains partis étaient opposés, aller à ces élections serait aller se soumettre aux partisans de Ouattara qu'il a mobilisés unilatéralement pour ce scrutin. Il a jugé le dépôt de candidature du pr& (...)

Lire la suite sur Soir Info


Kouadio Konan Bertin Mamadou Koulibaly Banny Youssouf Bakayoko Ouattara France candidatures élections ivoirien




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour