Présidentielle 2015 / Charles Konan Banny (Candidat) : « Le gouvernement doit prendre conscience qu'il existe de nombreux périls »


«La composition de la Commission électorale doit être équitable », affirme l'ancien premier ministre.
  • Source: L'Inter
  • Date: mer. 15 juil. 2015
  • Visites: 3350
  • Commentaires: 0
L'ancien patron de la Commission dialogue, vérité et réconciliation ne croit pas que les conditions d'une élection apaisée soient réunies en Côte d'Ivoire.

Charles Konan Banny exprime, dans une interview à Jeune Afrique, ses réserves sur le processus électoral et appelle le gouvernement à «prendre conscience» des «nombreux périls» qui existent. «La composition de la Commission électorale doit être équitable. Il faut que ses membres soient représentatifs de la diversité politique, et ça n'est pas le cas. En outre, son président est élu pour un mandat de six ans non renouvelable, l'actuel titulaire du poste n'aurait donc pas dû être reconduit. Il ne faut pas oublier non plus que, pour la première fois en Côte d'Ivoire, le Conseil constitutionnel est unicolore. Enfin, la confection des listes électorales a été compromise par la multiplication des faux papiers d'identité. Le gouvernement doit prendre conscience qu'il existe de nombreux périls», énonce Charles Konan Banny, candidat au scrutin présidentiel d'octobre.

A la question de savoir si les conditions pour que l'élection se déroule de manière apaisée sont réunies, Konan Banny répond crûment: «Non». Il ajoute que son opinion est celle «d'une majorité d'Ivoiriens». Banny, baron du Parti démocratique de Côte d'Ivoire, n'a pas réussi à obtenir le parrainage de sa formation politi (...)

Lire la suite sur L'Inter


Côte d'Ivoire Banny Afrique réconciliation gouvernement candidat Conseil constitutionnel formation Ivoirien




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour