Palabre pour le contrôle du FPI / Après les avoir déboutés : La justice réserve des jours difficiles aux opposants à Affi


Les adversaires d’Affi N’Guessan ont été déboutés. (Photo d'Archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: mar. 07 avr. 2015
  • Visites: 1811
  • Commentaires: 0
Pascal Affi N'Guessan, le président du Front populaire ivoirien (Fpi) et son camp doivent être encore en train de célébrer leur victoire après que la justice a débouté, le vendredi 3 avril 2015, leurs adversaires dans la lutte pour le contrôle de ce parti.

En effet, le procès pour juger de « l'illégalité » du Comité central extraordinaire du 5 mars 2015 qui a désigné Abou Drahamane Sangaré comme président intérimaire du Fpi et suspendu Pascal Affi N'Guessan de ses fonctions à la tête du parti de Laurent Gbagbo, s'est ouvert jeudi 2 avril 2015. Plusieurs exceptions d'irrecevabilité avaient été soulevées par les avocats du camp Sangaré, de même qu'une demande reconventionnelle pour obliger Pascal Affi N'Guessan à payer la somme de 50 millions de francs Cfa en guise de dommages et intérêts pour les actes qu'il pose et qui causeraient des préjudices au parti. L'audience avait été suspendue par le président du tribunal et renvoyée à ce vendredi.

Quand il s'est assis dans son siège, le juge a lu une longue décision qui rejette toutes les plaintes d'Abou Drahamane Sangaré et de ses compagnons, donnant ainsi raison à Pascal Affi N'Guessan et ses conseils qui ont démontré que les plaignants étaient mal fondés et surtout que le Comité central extraordinaire du 5 mars 2015 était « illégal ». Les opposants d'Affi N'Guessan au sein du Fpi ont été déboutés à tous les niveaux. « (…) En ayant néanmoins convoqué et présidé dans les conditions susvisées, la réunion du comité central du 5 mars 2015, sur le fondement de l'article 90 alinéa 4 des statuts de ce parti politique, le doyen d'âge du Comité central s'est mis en marge des normes internes le régissant. Il suit de là, qu'ayant été prises à l'occasion d'une réunion du Comité central irrégulièrement convoquée et tenue le 5 mars 2015, les résolutions qui en sont issues sont de manière consubstantielle, affectées des mêmes vices. Il (...)

Lire la suite sur Soir Info


Laurent Gbagbo Affi N'Guessan Front populaire ivoirien Fpi procès




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour