Crise au FPI : Affi traduit Akoun, Douati, Hubert Oulaye, Koua Justin... devant la justice - La décision de « suspension » d'Affi remise par un huissier


Affi N'Guessan est déterminé à faire front face à ses adversaires de parti. (Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: sam. 14 mars 2015
  • Visites: 1759
  • Commentaires: 0
La crise au Front populaire ivoirien (Fpi) se retrouve, à nouveau, devant les Tribunaux. Pascal Affi N'Guessan a assigné en justice ses principaux adversaires qui disent l'avoir suspendu de la tête du Fpi.

Des barons de ce parti comme Alphonse Douati, Laurent Akoun, Hubert Oulaye, le doyen d'âge qui a présidé le Comité central extraordinaire du jeudi 5 mars 2015, Oro Hubert, et le jeune Koua Justin, ont reçu, jeudi 12 mars 2015, des convocations. Ils doivent comparaître, le jeudi 26 mars à 8 heures 30 minutes, devant le Tribunal de première instance d'Abidjan-Plateau.

Pascal Affi N'Guessan avait non seulement réussi à faire reporter le congrès de décembre 2014, mais il était parvenu aussi à invalider la candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du Fpi par la Justice. Cette fois, ainsi qu'il l'a promis face à la presse, samedi 7 mars 2015, il espère amener le juge à dire que sa « suspension » du jeudi 5 mars 2015 est nulle et de nul effet.

De leur côté, les anti-Affi ne baissent pas les bras. Ils lui ont notifié, par voie d'huissier, jeudi 12 mars 2015, la décision de sa « suspension ». Cela fait suite à la réunion « élargie au Comité de Contrôle, de la session extraordinaire des 2/3 des membres du Comité central du Fpisignataires de la pétition du 19 janvier 2015 ». Cette rencontre, « initialement prévue pour le vendredi 6 mars 2015 », s'était tenue, « face au refus du siège par la Secrétaire générale du parti », finalement le jeudi 5 mars 2015 « à Abidjan-Cocody les II Plateaux, de 15h à 18h, sous la présidence effective du camarade Oro Hubert Gauze, doyen d'âge, assisté du camarade Koua Justin ». Le communiqué indiquait que cette session extraordinaire a eu lieu «conformément à l'article 90.4 des statuts» du Fpi. Et qu'elle a avait pris comme principale décision, la « suspension » d'Affi N'Guessan et son remplacement par Abou Drahamane Sangaré.

Le camp Affi avait estimé, mercredi 4 mars 2015, dans un (...)

Lire la suite sur Soir Info


Laurent Gbagbo Affi N'Guessan Koua Justin Front populaire ivoirien Fpi Abidjan Cocody Plateau candidature




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour