La CNPS de retour à Bouaké, après 12 ans d'absence

  • Source: APA
  • Date: sam. 20 déc. 2014
  • Visites: 2008
  • Commentaires: 2

La Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) a signé, vendredi après-midi, son retour à Bouaké (379 km au Nord d'Abidjan et ex-fief de la rébellion des Forces nouvelles) après 12 ans d'absence liée à la crise militaro-politique de septembre 2002.

Ce retour a été marqué par une cérémonie de réouverture officielle présidée par le ministre d'Etat, ministre de l'emploi, des affaires sociales et de la formation professionnelle, Moussa Dosso, en présence des autorités administratives et politiques des régions de Gbêkê (Bouaké), Hambol, (Katiola), Poro (Korhogo), Iffou (Daoukro), Tchologo (Ferkéssédougou) et de la Bagoué (Boundiali).

L'agence de la CNPS de Bouaké, fermée du fait de la crise militaro-politique qui a secoué la Côte d'Ivoire de 2002 à 2010 a rouvert ses portes au grand bonheur de ses 3 615 allocataires.

‘'Le retour de la CNPS qui vient compléter la liste des établissements ayant repris leurs activités à Bouaké, est une bonne nouvelle pour les populations'' a déclaré le ministre d'Etat Moussa Dosso.

S'adressant aux dirigeants de la CNPS, il s'est dit heureux de l'engagement pris par cette administration à étendre la couverture sociale aux travailleurs indépendants. ‘'Mon département ministériel, est très attentif à l'ensemble des dispositifs mis en œuvre sur le plan législatif et réglementaire pour parvenir à ce projet'', a ajouté M. Dosso.

Poursuivant, il a soutenu que la volonté du Président Alassane Ouattara, d'amener la Côte d'Ivoire à l'émergence à l'horizon 2020, ne pourra être effective, sans une large couverture sociale de la population.

Moussa Dosso a exhorté dans la foulée les partenaires de la CNPS, notamment les entreprises des localités des régions Centre-Nord à jouer pleinement leur rôle d'entreprises citoyennes en payant régulièrement leurs cotisations pour la protection sociale de leurs travailleurs.

Auparavant, le Directeur général de la CNPS, Denis Charles Kouassi, a souligné l'intérêt qu'accorde le gouvernement ivoirien au développement de la sécurité sociale dans le pays. A ce propos, il a cité la réforme de la retraite de 2012 qui a permis le redressement financier de cette entreprise, la revalorisation des pensions à hauteur de 8%, la création de la Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM), qui devra assurer la prise en charge de la population en cas de maladie et enfin l'augmentation du salaire minimum garanti (SMIG) au bénéfice des travailleurs.

‘'Les statistiques révèlent que 90% de la population active ne bénéficient d'aucune couverture sociale'' a déploré M. Kouassi, ajoutant que c'est pourquoi, ‘' la CNPS a entrepris (…) de concevoir et de mettre en place un régime spécial des travailleurs indépendants (RSTI), avec l'ambition de couvrir d'ici à 2020, environ 30% des travailleurs que sont les professions libérales, les commerçants, les transporteurs, les exploitants agricoles, les artisans, les artistes et les religieux''.

L'agence de la CNPS de Bouaké, entièrement réhabilitée couvre les régions de Gbêkê, du Hambol, du Poro, de l'Iffou, du Tchologo et de la Bagoué. Elle accueille les activités de recouvrement, prestations (retraite, prestations familiales, accidents du travail et maladies professionnelles, assurance maternité), du contrôle exploitation et du contrôle en prévention des risques professionnels. Cette agence de Bouaké, gère 847 employeurs dans sa zone de compétence pour un effectif de 32 923 salariés.

CK/hs/ls/APA




Alassane Ouattara Côte d'Ivoire Abidjan Korhogo Bouaké Katiola Daoukro gouvernement emploi CNPS accident prévoyance sociale développement



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour