Congrès du FPI / Rentré d'exil hier, Atteby Williams : « Nous sommes là pour participer à cette grande fête » - Le témoignage pathétique de Désiré Porquet


(Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: mar. 11 nov. 2014
  • Visites: 2755
  • Commentaires: 1
Comme annoncé, six cadres du Front populaire ivoirien (Fpi, parti de Laurent Gbagbo) qui étaient en exil depuis la chute de l'ex-président, le 11 avril 2014, au Ghana, sont rentrés au bercail, hier lundi 10 novembre 2014.

Il s'agit de l'ex-membre du Conseil économique et social, Désiré Porquet, de l'ex-député de Yopougon, Attéby Williams, du président de l'ex-espace de libre expression ‘'Sorbonne solidarité'', Nadaud Clément, du président de club de football, Ervé Siaba, et des ex-ministres Lia Bi Douayoua et Atsé Yapo Benjamin. Une cérémonie a été organisée, en début d'après-midi, au siège provisoire du Fpi à la Riviera Attoban, pour les accueillir.

Selon Atteby Williams, l'ex-député de Yopougon, le prochain congrès du parti fondé par Laurent Gbagbo ne doit pas être considéré comme « le congrès de tous les dangers ». Au contraire, à l'écouter, il est plutôt le signe de l'espoir pour le Fpi et les partisans de l'ex-président détenu à La Haye. « L'essentiel, c'est le Fpi et nous sommes là pour participer à cette grande fête », a-t-il déclaré.

Au nom de ses camarades rentrés d'exil, Désiré Porquet a indiqué que les Ivoiriens en exil vivent dans des conditions d'extrême pauvreté. « Nous avons dénombré 43 morts dans les camps des refugiés au Ghana, 32 au Togo et tout récemm (...)

Lire la suite sur Soir Info


Yopougon Laurent Gbagbo football Front populaire ivoirien Fpi Riviera La Haye Ghana




Educarriere sur Facebook