Deuil : L'artiste Johnny Lafleur est décédé, ce samedi


(Photo d'archives)
  • Source: Fratmat.info
  • Date: sam. 25 oct. 2014
  • Visites: 6044
  • Commentaires: 7
L'artiste chanteur Jean Niambrui alias Johnny Lafleur ou encore Gnowouli ne fera plus parler de lui. Il est décédé, ce samedi 25 octobre 2014, à Abidjan (Cocody-Danga) au domicile de l'un de ses frères, nous rapporte le responsable communication du Bureau ivoirien du droit d'auteur (Burida), David Kouamé.

Depuis plus de six mois, l'héritier de la danse Ziglibithy souffrait d'un mal qui a provoqué la paralysie de ses jambes, après une injection mal faite. « Voici les conséquences de six piqûres de paluject, qu'un employé d'une pharmacie de la place m'a faites depuis le mois d'octobre, sur sa propre proposition. Et depuis, j'ai gardé le lit. Je ne peux plus marcher. Ma jambe droite est paralysée et elle s'atrophie de jour en jour. Ma fesse droite est sérieusement enflée. Je m'assois et me couche sur un seul côté. Je suis incapable de me laver. C'est un vrai calvaire que je vis », avait-il confié en février dernier à un confrère, lors d'une visite à son domicile.

Depuis lors, l'artiste était toujours à la recherche de la formule miracle pour être rétabli de son mal. Et face aux dépenses excessives qu'il n'arrivait plus à couvrir, il avait sollicité l'aide des bonnes volontés.

Johnny Lafleur faisait partie des 15 anciennes gloires qui ont fait la fierté de la musique, partant de la culture ivoirienne, à qui le gouvernement avait décidé de verser  une pension mensuelle de 300.000 Fcfa. Le premier chèque de cette pension a été reçu en juillet dernier, des mains du ministre de la Culture et de la Francophonie, Bandaman Maurice.

Se remettant peu à  peu  de son mal, l'artiste a rechuté dans le mois de septembre. Malgré un tour à Divo pour approfondir les soins, son état ne s'est pas amélioré. Évacué d'urgence au service de réanimation du Chu de Yopougon, Gnowouli sera par la suite transféré à la Polyclinique de Cocody-Danga dans un état comateux. Au moment où son entourage se réjouissait pour lui parce qu'il a pu sorti du coma, l'on apprend qu'il est décédé au domicile de son frère.

Kamagaté Issouf




Chu de Yopougon Bandaman Maurice Burida Lafleur Abidjan Cocody Divo Francophonie gouvernement droit d'auteur



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour