Projet ''Arbre de la renaissance'' : Tiken Jah, Akissi Delta,... rejoignent Didier Drogba et les siens


(Photo d'archives)
  • Source: Le Mandat
  • Date: jeu. 25 sept. 2014
  • Visites: 3031
  • Commentaires: 1

L'artiste franco-ivoirienne Kaïdin Monique Le Houelleur poursuit, dans la verdure de sa villa, la réalisation de sa « plante » artistique dénommée « l'arbre de la renaissance ». Elle était face à la presse, le lundi 22 septembre 2014, pour faire le point de son initiative. 

« La villa Kaïdin lance un appel à la participation pour la réalisation du moment arbre qui symbolisera la Renaissance et rassemblera toutes les mains en bronze de celles et ceux qui ont œuvré et œuvrent toujours pour le rayonnement de la Côte d'Ivoire », a expliqué d'entrée, l'artiste franco-ivoirienne Kaïdin Monique Le Houelleur au sujet de son projet « L'Arbre de la renaissance ». Face aux hommes de média, cette plasticienne a indiqué au cours de son speech que des moulures en bronze des mains de personnalités ayant œuvré pour l'honneur de la Côte d'Ivoire font l'objet de ses recherches picturales. Ainsi, le grand public verra-t-il les mains de paysans, artisans, enseignants, aussi bien que des mains d' « illustres écrivains », femmes ou hommes de sciences, chercheurs accrochées sur les branches d'une plante pérenne dénommée « Arbre de la renaissance ». 

Ces mains dites de l'excellence témoigneront, à en croire Mme Kaïdin, de la force d'âme de certains Ivoiriens, de leur créativité, de leur courage, de leur abnégation au service du navire ivoire. Car dira-t-elle : « La Côte d'Ivoire était quand même la vitrine de l'Afrique de l'Ouest. Je voulais retrouver cette importance et ces gens qui continuent de travailler à l'excellence du rayonnement du pays. J'avais pris la main de Bruly Bouabré en 2010, pour moi, c'était un artiste dont il fallait pérenniser la main, tout comme la main de Yves Lambelin qui a été le grand mécène ». 

En pleine création, la sculpture de cette plante lignifiée et recherchée pour le mérite des personnalités ivoiriennes accueillera une cinquantaine de mains dont certaines sont réalisées. D'autres sommités ont donné leur approbation à ce projet innovateur. Il s'agit, entre autres, de la méga star du football ivoirien, Didier Drogba, la sprinteuse Muriel Ahouré, le reggaeman Tiken Jah Facoly, la productrice Akissi Delta, le DG du Groupe Fraternité Matin Venance Konan, Feu Bruly Bouabré ( avant sa mort), l'ex-Secrétaire général de la mission onusienne en Côte d'Ivoire, Bert Koenders et d'autres Ivoiriens. Selon la patronne de la villa Kaïdin dont la galerie existe depuis avril 2009 à la Riviera Golf (Abidjan-Cocody), une liste précise de 54 mains est attendue d'ici avril 2015. « En fixant dans le bronze, en pérennisant pour l'éternité ces mains de grands personnages, on les rassemble pour la nouvelle renaissance de la Côte d'Ivoire. Après, l'idée a germé d'en faire 54 parce que c'était les 54 ans de l'indépendance. Mais cet arbre ne va pas rester fixe, il va continuer de recueillir comme autant de fruits, les mains de celles et ceux qui vont contribuer au rayonnement de la Côte d'Ivoire », a-t-elle dévoilé. 

Avant de renchérir que l'arbre sillonnera les villes et contrées de l'intérieur avant de mettre le cap sur le Musée des civilisations du Plateau. Décorée Chevalier de l'Ordre du Mérite français, Mme Kaïdin a mûri son projet avec l'ancien représentant spécial du Secrétaire général de l'Onu en Côte d'Ivoire, Bert Koenders, aujourd'hui au Mali. Son action est soutenue par l'Unesco et différents mécènes. 

Aimé Dinguy's N




Venance Konan Tiken Jah Akissi Delta football Didier Drogba Côte d'Ivoire Abidjan Cocody Plateau Riviera Mali Afrique de l'Ouest indépendance



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour