CEI - Présidentielle 2015 / Après son retrait de la CEI : Voici le nouveau combat du FPI - Le poste que réclame le parti de Gbagbo


Le Fpi abat sa dernière carte dans la bataille pour la Cei (Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: jeu. 18 sept. 2014
  • Visites: 3097
  • Commentaires: 1
Jeu de tenaille entre le Front populaire ivoirien ( Fpi) et le régime Alassane Ouattara, notamment sur la question de la Commission électorale indépendante ( Cei) dont la mise en place ( consensuelle) a finalement tourné au vinaigre pour le parti de Laurent Gbagbo.

En visite d'Etat dans la région de l'Iffou, Alassane Ouattara, sans toutefois fermer la porte au retour du Fpi au sein de cette institution, a néanmoins réaffirmé son total soutien à Youssouf Bakayoko, président de la Cei, indiquant que « nous n'allons pas le changer ». « Le malheur que nous avons connu n'est pas venu de Youssouf Bakayoko et je tiens à le dire parce qu'il est temps qu'on arrête d'intoxiquer les populations (…) Quand le PDCI a proposé Youssouf Bakayoko, je l'ai accepté avec les yeux fermés (…) J'en appelle à mes frères du FPI. Qu'ils comprennent que Youssouf Bakayoko est là pour conduire ce processus. Il ne changera pas, nous n'allons pas le changer. Je leur demande de revenir à beaucoup plus de raison, de laisser calmer leurs émotions pour revenir à la Commission électorale indépendante parce que je ne souhaite pas, pour ma part, que la Commission travaille sans une partie de l'opinion même si elle est infime (…) Je voudrais que ce soit clair et que les gens ne prennent pas ça pour une blague. Cette Commission fera son travail », s'était exprimé le chef de l'Etat, les traits tirés.

La probabilité d'un rétropédalage, de la part du gouvernement, après la mise en place de la Cei, semble très mince, pour ne pas dire quasi nulle. Dans le camp du Fpi, on se prépare à de nouveaux combats, voire, de nouveaux challenges. La libération de Laurent Gbagbo et la réorganisation du parti. C'est dans ce sens que le samedi 20 septembre 2014, Mme Ago Marthe, vice-président du parti, en charge des actions de libération de Laurent Gbagbo sera officiellement investie.

Firmin Krekré, Mme Odette Lorougnon et Amoakon Ettien ont la responsabilité de cette cérémonie qui vise, par ailleurs, à réarmer moralement les militants aujourd'hui désappointés. «  La Cei ne nous pose pas problème. Pour nous, le débat est clos. Cette affaire est derrière nous. Nous sommes sortis parce que notre présence dans cette instance équivaudrait à reconnaître la victoire d'Alassane Ouattara sur Laurent Gbagbo », nous a confi& (...)

Lire la suite sur Soir Info


Laurent Gbagbo Alassane Ouattara Odette Lorougnon Youssouf Bakayoko PDCI Front populaire ivoirien FPI Commission électorale indépendante Cei gouvernement




Educarriere sur Facebook