Rentrée universitaire 2014-2015 : L'enseignement à distance instauré


Gnamien Konan, ministre ivoirien de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique
  • Source: Fratmat.info
  • Date: jeu. 31 juil. 2014
  • Visites: 9002
  • Commentaires: 5

Un système d'enseignement mixte combinant l'enseignement en présentiel et à distance entrera en vigueur dès la rentrée académique 2014 - 2015, au sein des cinq Universités publiques de Côte d'Ivoire (Universités Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan-Cocody, Nangui Abrogoua d'Abobo-Adjamé, Alassane Ouattara de Bouaké, Jean Lorougnon Guédé de Daloa et Péléfero Gon Coulibaly de Korhogo).

L'annonce a été faite ce mercredi 30 juillet, par le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Gnamien Konan, dans un entretien accordé à la radio des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci-Fm).

Selon Gnamien Konan, l'adoption de ce mode d'enseignement qui intègre la numérisation des cours, le télé-enseignement (visio-conférence), le e-Learning (formation à distance via Internet) répond à un souci de faire face à l'insuffisance de structures d'accueil et au déficit d'enseignants. Ce, eu égard à l'explosion du nombre de nouveaux bacheliers qui frappent chaque année aux portes des Universités.

Il a souligné que l'urgence de cette solution dans le contexte actuel, demeura malgré les projets prioritaires du gouvernement de construire de nouvelles universités à Man, San-Pedro, Bondoukou et Adiaké.

« Cette année, c'est autour de 70.000 nouveaux bacheliers. L'année prochaine avec l'amélioration constatée d'année en année du taux de réussite, ce sont peut-être 90.000 à 100.000 nouveaux bacheliers. Nous constatons que pour les trois années à venir, si ces efforts de qualité et de performance continus de se faire au niveau du secondaire, ce sont 300.000 nouveaux bacheliers que nous allons recevoir. Alors, les infrastructures annoncées seront insuffisantes », s'est-il exprimé.

Avant de préciser que pour la rentrée 2014 - 2015 constituant  la phase d'expérimentation, seuls les bacheliers inscrits en première année d'université (Licence 1) seront concernés.

Le premier responsable de l'enseignement supérieur a insisté sur le fait que cette option n'enlève en rien à la qualité des enseignements, car « rien n'a été inventé. Plusieurs universités au monde la pratique. Que ce soit aux Etats-Unis ou en Europe... ».

 

Narcisse Angan




Félix Houphouët-Boigny Alassane Ouattara Bondoukou Gon Coulibaly Gnamien Konan Lorougnon Onuci Côte d'Ivoire Abidjan Cocody Abobo Adjamé Korhogo Daloa Bouaké San-Pedro Europe Internet gouvernement formation



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour