Football / Trois questions à Salif Bictogo (Président du Stella-Club d'Adjamé) : « Ce n'est pas à nous de demander la démission de Sidy... »


Salif Bictogo n'envisage pas de demander la démission de Sidy (Photo d'archives)
  • Source: L'Inter
  • Date: mer. 30 juil. 2014
  • Visites: 2337
  • Commentaires: 0
Au moment où se fait le débat sur le choix du nouveau sélectionneur, suite à la débâcle de démission de Lamouchi, après sa débâche au mondial, Salif Bictogo, fils d'Agboville, président de la conférence des présidents de club et président du Stella-Club, s'est ouvert à la presse lundi dernier à Agboville, en marge de la fête de l'Aïd El Fitr, marquant la fin du Ramadan.

Président, faites-vous partie de ceux qui réclament la démission du président Sidy Diallo ?

Pour l'heure, ce n'est pas à nous de demander sa démission. On l'a élu pour quatre ans et comme vous savez dans la vie, il y a des échecs qui préparent parfois des victoires. Maintenant, c'est à lui d'apprécier, de prendre la décision qu'il faut.

 

Approuvez-vous la procédure de choix du nouveau sélectionneur ?

Il ne faut pas déjà faire un procès d'intention. Il avait fait la sélection, tout seul. Mais aujourd'hui, il essaie de s'entourer de certaines compétences pour faire le choix, même si la dernière décision lui revient, en qualité de président, qui a un pouvoir discrétionnaire. La conférence des présidents croit qu'il faut faire confiance à cette commission et n'oublions pas que les futures batailles, c'est dans un mois. Comme il n'y a pas de génération spontanée en football, c'est donc avec les mêmes joueurs qu'on ira aux futures batailles. Le changement se faisant progressivement et surement. Il ne faut pas brusquer les choses.


Lire la suite sur L'Inter


football Sidy Diallo Salif Bictogo Agboville Ramadan procès




Educarriere sur Facebook