Quantcast
Document sans titre
Suivez nous sur

 
NOUVEAU SITE
Politique
Duékoué / Pour venger son frère tué : Amadé Ouérémi sème la terreur dans un village

Source : L'Intelligent d'Abidjan
Date : sam. 04 mai 2013
» Plus d'actualités
» Les plus lues
» Les plus commentées
Imprimer cet article


Le village de Tobly-Bangolo situé sur l'axe Djessabo Duékoué a vécu une situation dramatique dans la nuit du 28 au 29 avril 2013 suite à une expédition punitive des hommes de Amadé Ouérémi, du nom du chef milicien qui contrôle les forêts du mont Péko. Tout est parti selon notre informateur du décès subit de Ouérémi Mady présenté comme son frère aîné. Dès les premiers instants de ce décès, c'est la veuve, une ivoirienne de l'ethnie Yacouba qui est d'abord pointée du doigt et arrêté par la gendarmerie. C'est après son arrestation qu'elle dira ne rien savoir de ce meurtre, soupçonnant son ex-mari, un certain Mamadou de nationalité malienne, d'être à la base de ce meurtre. Suivant sa déclaration, Mamadou est recherché et arrêté par la gendarmerie qui l'écroue à la brigade de Duékoué.

Le nommé Mamadou entretiendrait un litige foncier de longue date avec M. Mady qu'il a préféré réglé par un assassinat. Mais entre la recherche et l'arrestation de Mamadou, Amadé Ouérémi qui a appris le décès de son frère décide de régler l'affaire à sa manière. Il envoie près d'une centaine de ses éléments à bord de Pick-up et de mobylettes à Tobly-Bangolo pour venger la mort de son aîné. Armés de gourdins, de machettes, d'essence et de fusils d'assaut, les miliciens passent rapidement à l'acte en commençant par incendier les premières maisons. Ils barrent même la grande voie. Les forces régulières interviennent et éteignent les flammes avant de tenter un conciliabule avec Amadé en personne. Ils le convainquent que le meurtrier de son frère est détenu à la brigade. Pour ne pas paraître idiot, Amadé Quéréni décide d'envoyer quelques hommes vérifier ce qu'on venait de lui dire.

Et ce n'est qu'après confirmation de la présence de Mamadou à la brigade par ses envoyés, qu'il décida de lever le siège du village dans la journée du jeudi 2 mai 2013. Mamadou a été entre temps déféré à Man. Dans la ville de Duékoué, surtout au quartier carrefour, notre source indique qu'une peur panique s'est emparée des riverains qui ont vu le cortège de Pick-up. Certains ont plié bagage en se rappelant les tristes événements de fin mars 2011. De son côté, le préfet s'est rendu dans le village de Tobly-Bangolo pour rassurer les villageois dont certains avaient trouvé refuge en brousse.

SD


PUBLICITE

Autres articles
Côte d'Ivoire : inculpations tous azimuts dans l'armée  jeuneafrique.com  - Il y a 10 minutes
Fpi / Demba Traoré (Camp Sangaré) : « Gbagbo ne veut pas recevoir Affi »  Soir Info  - Il y a 17 minutes
Présidentielles 2015 : L'alternance 2020 inquiète les militants du PDCI Lenissongui Coulibaly rassure : « Bédié ne bradera pas le parti »  L'Inter  - Il y a 22 minutes
Menace terroriste contre la Côte d'Ivoire : Plusieurs individus arrêtés et transférés à Abidjan - D'autres renforts militaires déployés au Nord  Soir Info  - Il y a 26 minutes
Le Burkina travaille pour éviter un ''brouillard'' avec la Côte d'Ivoire (Zida)  APA  - Il y a 29 minutes
 





    OFFRES D'EMPLOI DU JOUR


CONSULTANT EN ORGANISATION
Date limite : 17/07/2015
DES COMMIS DE PATISSERIE
Date limite : 11/07/2015
SUPERVISEUR DES VENTES EN CÔTE D'IVOIRE - H/F
Date limite : 10/08/2015
COMMERCIAL(E) SUR TERRAIN
Date limite : 13/07/2015
01 CHARGÉ DE PLAIDOYER H / F
Date limite : 13/07/2015
Toutes les Offres d'emploi


    TOP ARTICLES DE LA SEMAINE


Les plus lus
Les plus commentés
Entretien d'embauche : ''Vous ne devez pas subir l'entretien...'', préconise M. Blehouet [Lue 2619 fois]
fratmat.info  - Hier, à 07:32
Interview / Lamine Ould Salam (journaliste mauritanien) : « Des dizaines d'Ivoiriens sont parmi les jihadistes maliens » - « Ansar Dine peut frapper la Côte d'Ivoire » - « Des jihadistes sont présents en Côte d'Ivoire » [Lue 2483 fois]
Soir Info  - Hier, à 07:14
Face aux secrétaires de section du PDCI de Yopougon, mercredi / Banny charge : « N'importe qui fait n'importe quoi ! » - Il se déchaîne contre Bédié [Lue 1675 fois]
Partis Politiques  - Hier, à 07:23
Le métro d'Abidjan est attendu pour 2019 [Lue 1675 fois]
STAR  - Il y a 15 heures
Menace Jihadiste / Frontière ivoiro-malienne : Voici où se cachent les jihadistes [Lue 1535 fois]
Soir Info  - Hier, à 07:09
 


Actualités Emploi Formation Entrepreneuriat Nos Concepts Nos Services
Global Management Challenge
Guide de l'Entrepreneur Les Trophées de l'Excellence
Investir en Côte d'Ivoire    
Economie & Finance E-Business Plan    
Sciences et Technologies DRH Corner      
Sports Conseils RH      
Politique          
Santé          
Arts et Culture          
Copyright © 2004-2015 - Educarriere.ci - Tous droits réservés - Tél : 22 44 44 48 / Hotlines : – 55 14 14 14 –/ 41 41 14 14 - Email : ci@educarriere.net